La Chaufferie, deuxième Vague!

PS: Tony m’a envoyé cet article depuis longtemps mais les événements de la vie m’ont rappelés que je manquais de temps … Désolé Tony! Cet article suit la vidéo que l’on a publié, Tony et moi, le 9 novembre dernier ou on présentait des produits 100% québécois. La Chaufferie nous a envoyée une invitation à la suite de cette vidéo et ceci, est l’article qui en est ressorti! – Pat

Bonjour à tous!

En ce beau mois de novembre, j’ai reçu une belle invitation de Vincent Van Horn, distillateur à la Chaufferie de Granby pour découvrir ses nouveaux produits et voir les changements depuis ma dernière visite, il y a un peu plus d’un an.

Et on peut dire que la dernière année à impliquée beaucoup de changements. La Chaufferie, comme bien d’autres entreprises a été frappées de plein fouet par la crise. Mais à la Chaufferie, l’équipe est travaillante, persévérante et ont réussit avec ingéniosité à s’en sortir malgré tout.

En effet la distillerie a réussie à s’en sortir en parti par la production de désinfectant fait à 100% de grains et distillé dans leurs alambics au moment où la pénurie touchait hôpitaux, magasins, commerces etc… Malheureusement pour eux, le gouvernement a finalement autorisé la vente de désinfectant fait de pétrole ,malgré la toxicité de ce produit, et le marché fût submergé, ce qui scella la fin de l’aventure pour le désinfectant naturel fait au Québec.

Mais quand on est entrepreneurs, on ne peut pas pleurnicher et ne rien faire, alors la Chaufferie c’est remise en marche et a explorée d’autres possibilités! Et de là découle plusieurs nouveaux produits qui sont présentement disponibles et d’autres qui le seront dans un futur proche.

Commençons par mon chouchou, le Henry G, une super liqueur de noyer disponible seulement à la distillerie et peut être en SAQ pour 2021. Cette liqueur est savoureuse à souhait! Un goût prononcé de noix, de notes boisées et de noisettes croquantes. Si vous aimez le frangelico, vous devez goûter à cette version québécoise qui vous charmera par sa profondeur et qui ne contient aucune saveur ajoutée, seulement des noix!

Je vous jure, il y en a de la noix là dedans!

C’est ce qui est génial avec l’équipe de la Chaufferie et qui est prometteur pour l’avenir c’est qu’il peuvent donner une deuxième vie à des matière insoupçonnées. Fruits déclassés, coquilles de noix ou surplus de production se transforment en spiritueux finement travaillés.

Je lève également mon chapeau à Vincent qui a réussi un tour de force, réaliser une Poire-Prisonnière. Pour vous expliquer, le but de cette technique est de faire pousser une poire à l’intérieur d’une bouteille et d’y ajouter de l’eau de vie de poire à la fin. Vous comprenez que ce n’est pas évident. La première « batch » est très, très, très limité. J’ai eu la chance d’y goûter et ça goûte le verger d’ici! Très peu sucrée on y savoure le fruit, l’amertume de la pelure et la fraîcheur de la poire. Ceux qui auront la chance de mettre la main sur une bouteille auront un produit rare qui tient du trophée tellement la réalisation de cette technique est difficile.

Respect à Vincent Van Horn et son équipe!

Il y a également, de très jolis trésor qui sommeillent dans l’entrepôt de la Chaufferie. Un divin nectar de pommettes et de poires se fait dorloter en fût de bourbon. Un drôle de rhum, fait de mélasse de betterave a fait chavirer mes préjugés tellement c’était bon et là, Vincent et son équipe continue de laisser le temps et le chêne peaufiner ce liquide qui est plein de potentiel.

La crise qui nous frappe n’a pas été tendre avec personnes. Mais de voir, des artisans redoubler d’imagination et d’innovation me prouve à quel points les gens d’ici sont débrouillards. Je suis vraiment heureux de vous parler de leur travail et j’espère vous avoir donné envie de découvrir leurs produits qui sont tous 100% d’ici!

Faites comme moi et garnissez votre bar de bons produits d’ici!