Kimchi

Le kimchi … ce condiment m’a toujours fasciné et j’ai toujours eu envie de m’en faire mais c’est toujours à ce moment-là que la vie me rappelle que j’ai besoin de 27 heures dans une journée! Ça juste jamais adonné …

Mais cette semaine je me suis dit, pour reprendre les sages paroles du King « It’s now or never! » et j’ai mis les mains à la pâte (ou plutôt au choux) et j’ai préparé une recette de Kimchi Fermenté. Pour le moment, il fermente lentement devant moi mais déjà c’était délicieux alors j’ose même pas imaginer ce que ce sera lorsqu’il aura terminé sa fermentation!

« Oui mais Pat c’est qui ça Kim Chi? »

Pas Kim Chi, Kimchi! Et c’est pas quelqu’un c’est quelque chose! Selon Wikipédia le kimchi est un mets traditionnel coréen composé de piments et de légumes lacto fermentés, c’est-à-dire trempés dans de la saumure pendant plusieurs semaines jusqu’au développement d’une acidité. Il y a des centaines de variétés de kimchi fait à partir de différents légumes en tant que principaux ingrédients. Le miens est fait de chou chinois, de daïkon (oui j’y viens dans un moment!), d’oignons doux et de carottes et nous, on va le faire fermenter pour encore plus de valeurs nutritives et de goût via lacto fermentation!

« Chou chinois? Daïkon? Pas sûr de pouvoir trouver ça moi! »

Ben oui! En fait c’est plutôt simple! Le pe-tsaï, également appelé chou chinois, chou de Pékin ou encore chou napa ou nappa, est une plante herbacée de la famille des brassicacées, largement cultivée comme plante potagère pour ses feuilles consommées comme légume. Tu peux le trouver facilement maintenant dans les grandes épiceries. C’est la même affaire avec le daïkon. En fait le daïkon (ou radis blanc ou Lobok) ça se trouve assez facilement aussi dans les grandes épiceries sinon, un petit détour dans ton épicerie internationale préférée te permettra sûrement de trouver!

Le plus difficile dans cette recette, c’est l’attente!

Kimchi

Mélange de légumes épicés et lacto fermenté d'origine coréenne. Bon tel quel à l'ouverture du pot, tu pourras l'ajouter sur ton riz, en accompagnement avec n'importe quel plat asiatique (vu son profil de saveur). Tu pourras lui donner une deuxième vie, un moment après l'ouverture de ton pot en l'ajoutant à tes sautés de légumes, tes soupes asiatiques etc.
Temps de préparation20 min
Temps de repos21 d 3 h
Temps total21 d 3 h 20 min
Type de plat: Condiment
Cuisine: Asiatique
Auteur: Patrick Dubuc

Equipment

  • Optionnel: Couvercles à fermentation

Materials

  • 6-8 tasses Chou chinois (Nappa), coupé (voir Instructions)
  • 1 tasse Radis blanc (Lobok ou Daïkon), râpé
  • ½ tasse Carotte, râpée
  • 1 unité Oignon Doux, tranché en gros morceaux
  • 1 c. à thé Sel de l'Himalaya
  • c. à thé Cassonade (comble) (Voir Notes de Pat)

Sauce

  • 3 cm. Gingembre, râpé (Voir Notes de Pat)
  • 2 unités Gousses d'ail
  • ½ c. à table Paprika (doux, fort ou fumé … au choix) (ou Voir Notes de Pat)
  • ½ c. à table Sel de Feu: Volcano (http://www.foodlabouffe.net) (ou Voir Notes de Pat)
  • 1 c. à table Sauce Vietnamienne (Nuoc-mâm) (ou Voir Notes de Pat)

Instructions

  • Important: Puisque tu vas faire fermenter tout ça, je te suggère fortement de ne PAS laver tes légumes. La fermentation à besoin des bactéries qui se trouvent sur tes légumes pour opérer et t'en fais pas! Une fois la fermentation finie, il va y avoir que du bon dans ton pot. TOUTEFOIS, si tu tiens absolument à laver tes légumes, utilises une eau bouillie et refroidie préalablement pour éviter de tuer les bonnes bactéries avec le chlore se trouvant dans l'eau.
  • Couper les feuilles de chou sur le sens de la longueur et ensuite, en tronçons d'environ 2-3 centimètres.
  • Peler et râper les carottes avec une râpe à grands trous.
  • Peler et râper le daïkon également.
  • Couper l'oignon en gros morceaux (moi je le coupe une fois sur le sens de la longueur et ensuite chaque morceau en trois.
  • Placer tous les légumes dans un grand bol.
  • Ajouter au bol le sel et le sucre et masser dans le mélange de légumes jusqu'à dissolution complète (environ 5 à 10 minutes). Il va soudainement y avoir beaucoup de jus. C'est normal et on y tient à ce jus là!
  • Couvrir le plat et laisser reposer 3 heures.
  • Dans un petit bol, râper le gingembre, hacher l'ail et y ajouter la sauce vietnamienne.
  • Ajouter aux légumes et bien mélanger avec les mains.
  • Répartir dans deux pots de 750 ml. en prenant soin de bien presser sur les légumes pour s'assurer que le maximum de bulles en ressortent et que les légumes se retrouvent sous le liquide.
  • S'il reste du liquide dans le grand bol, le répartir équitablement entre les deux pots (pas de chicane!)
  • Fermer les pots à l'aide des couvercles à fermentation (ou si vous n'en n'avez pas simplement déposer le couvercle et serrer la bague à peine pour faire en sorte que le pot soit fermé mais pas scellé.
  • Laisser fermenter 21 jours à une température variant entre 21 et 25 degrés maximum.
  • Enjoy!

Notes de Pat

  • Option Kéto: Si tu fais une alimentation cétogène et que tu veux éviter de mettre de la cassonade, un 10 grammes de mélange Stévia-Érythritol fera parfaitement l'affaire au lieu de la cassonade.
  • Au lieu de 3 cm. de gingembre râpé, j'ai utilisé 3 c. à thé de gingembre préparé en tube. Ça fait la même job!
  • Si tu es un puriste et que tu veux faire la recette telle qu'elle devrait être traditionnellement, tu peux remplacer le paprika et le Sel de Feu: Volcano (quoi que secrètement, je te juge) par 1 c. à table de piment coréen (gochugaru) ou si tu as rien de tout ça, 1 c. à table de piment d'espelette.
  • Option Végétarienne: Tu as pas trouvée la sauce vietnamienne? Pas de soucis! Pat est là pour t'aider (tu le sais ben!). Utilises en remplacement, une sauce soya légère! En plus, ta recette deviendra végétarienne en utilisant la sauce soya!

Tu peux en mettre, froid, sur ton riz, en accompagnement avec n’importe quel plat asiatique (vu son profil de saveur). Tu pourras lui donner une deuxième vie, un moment après l’ouverture de ton pot en l’ajoutant (chaud) à tes sautés de légumes, tes soupes asiatiques etc. Vas y expérimente avec ton kimchi, c’est un condiment presque magique!

Si tu aimes la cuisine asiatique, tu vas certainement aimer:
Alexandre Laverdière: Poulet Grillé Ronin
Soupe Asiatique au Porc
Jerky de Boeuf d’Inspiration Asiatique
Riz Frit au Poulet

Laisser un commentaire