Critique: Heroes Feast

Ceux qui me suivent depuis mes tout débuts savent maintenant que je suis un nerd … et je m’amuse toujours à ajouter “prisonnier du corps d’un lutteur … des années 80s” parce que pour un nerd, disons que je détonne un peu …

Quoi qu’il en soit, je suis pas le seul nerd de mon genre. Prend Vin Diesel par exemple. Oui oui, le gars qui joue le rôle de Dominic Toretto dans The Fast and Furious! Ben figure toi donc que lui aussi c’est un nerd. Comme moi! Comme quoi … faut pas toujours se fier aux apparences!

Moi et Vin Diesel on a un autre point en commun. On aime tous les deux jouer à Dungeons & Dragons (D&D). Bon faut dire que, faute de joueurs, de temps, de ressources et parce que j’aime pas jouer à D&D via Internet ben ça fait un maudit bout de temps que j’ai joué. Y’a rien de mieux que de réunir autour d’une table, rire fort, manger des cochonneries et boire quelques bières en combattant des golems, des dragons et des mort-vivants!

Bref, j’ai beau plus jouer, je tripe encore sur l’univers de D&D (et plus spécifiquement sur Forgotten Realms ou si t’aimes mieux, Les Royaumes Oubliés). Alors quand, l’an passé, j’ai appris que Dungeons & Dragons allait publier un livre de recettes officiel inspiré de leurs univers de jeu, je pouvais pas passer à côté de la possibilité de mettre la main sur le livre mais au moment ou j’allais commander le livre ma marraine, tante Didi, m’a prit de vitesse et l’a précommandé pour ma fête!

Avec la pandémie pis toute pis toute, ben ça prit un moment avant que je le reçoives mais là, c’est chose faite ça fait que j’ai décidé d’en faire une critique.

Voici donc ma critique de Heroe’s Feast, le livre de recettes officiel de Dungeons & Dragons:

Le nom complet du livre c’est Heroes’ Feast: The Official D&D Cookbook et il a été publié par les éditions Ten Speed Press. C’est un livre qui a été écrit par Kyle Newman, Jon Peterson et Michael Witwer.

Directeur, producteur, scénariste et auteur américain. Connu aussi pour être Maître de Jeu d’une des tables les plus impressionnante d’Hollywood notamment: Vince Vaughn (Acteur), Tom Morello (Guitariste de Rage Against the Machine), Paul Wight AKA Big Show (Lutteur WWE), D.B. Weiss (Co-Créateur de Game of Thrones)
Reconnu pour sa connaissance approfondie de l’histoire du jeu. Journaliste pour des sites web de culture du jeu et culture geek comme BoingBoing, The Escapist et GamaSutra. Il a aussi son blog intitulé Playing At The World.
Auteur réputé pour son travail sur Dungeons & Dragons: Art & Arcana, Empire of Imagination: Gagy Gygax and the Birth of Dungeons & Dragons et pour son implication dans l’écriture de Heroe’s Feast. Considéré par plusieurs comme un expert de l’histoire de D&D, il a agit à titre de conférencier sur le sujet notamment chez Google, Pixar, Lucasfilm ainsi que dans de nombreuses conventions et foires du livre.

Bon assez parlé des auteurs … Y’a pas juste eux autres dans la vie! C’est le livre (pis surtout la bouffe) qui nous intéresse!

Premièrement, le livre à la même qualité de ce à quoi on est habitués quand on achète un livre de Dungeons & Dragons c’est-à-dire la couverture rigide, beaucoup d’illustrations et de photos, beaucoup de background. C’est très attirant à l’œil en tout cas et les photos de bouffe du photographe Ray Katchatorian sont juste trop appétissantes! C’est pas mêlant, je mangerais les pages … mais ça serait con … mais je mangerais les pages!

Le livre est divisé en 6 chapitres:

  • La Cuisine Humaine
  • La Cuisine Elfique
  • La Cuisine Naine
  • La Cuisine Halfeline
  • La Cuisine Exotique
  • Les Elixirs et les Bières

Déjà ça me parle! Je pense qu’il est important de mentionner ici que les auteurs ont eux de l’aide d’un chef pour le développement des recettes. Ils ont reçu l’aide de Adam Ried.

Éditeur et Journaliste pour le magazine Cook’s Illustrated pendant 10 ans. Contributeur pour les magazines Cook’s Country, Sunday et Chop Chop Magazine. Auteur de Williams-Sonoma New Flavors for Soups et de Thoroughly Modern Milkshakes pour lequel il a d’ailleurs remporté le Gourmand World Cookbook Award. Consultant pour des restaurants, manufacturiers d’équipement de cuisine et autres et selon le International Culinary Institute of Professionals, Adam Ried développe en moyenne une centaine de nouvelles recettes par année.

Pas un deux de pique quand même! Hâte de voir sa cuisine!

Avant de commencer, le livre offre quand même une bonne introduction, une présentation du livre, une liste d’équipements indispensables à avoir dans sa cuisine avant de “partir à l’aventure” et des trucs et conseils comme, de lancer les sorts de Mage Hand ou Spectral Hand pour faire le travail à votre place dans la cuisine ou si t’es pas du genre à lancer des sorts, de prendre votre temps. La sécurité avant tout!

Bon enfin la bouffe! Chaque type de cuisine a ses caractéristiques uniques.

Par exemple, la cuisine humaine est diversifiée et, en fin de chapitre, on y retrouve même le menu d’une auberge: The Yawning Portal Inn, située à Waterdeep dans l’univers de Forgotten Realms.

Sembian Honey-Glazed Rothé Ribs ou si tu préfères, côtelettes de Rothé (une espèce de buffle dans D&D) glacées au miel de Sembia.

La cuisine elfique est florale, végétale, légère et contient que très peu de viande avec quelques recettes contenant des fruits de mer et une seule avec du bacon … pfff … En fin de chapitre, on présente le menu de l’auberge The Inn of the Last Home, située à Solace dans le monde de Dragonlance.

Wood Elf Forest Salad ou la Salade Forestière des Elfe des Bois

La cuisine naine est nourrissante, riche, destinée à des gens qui travaillent fort. Les légumes et les grains y trouvent autant leur place que les viandes qui composent les plats. Les patates et les saucisses occupent une place de choix dans le menu proposé avec peut-être l’exception de pains faits à la poêle de fonte (Dwarven Flatbread) et d’un dessert appelé Black Pudding (les joueurs de D&D vont la comprendre celle-là!). Le menu à la fin du chapitre est celui du Celestial Vista Restaurant qui se trouve dans la ville de Sharn dans l’univers d’Eberron.

Bangers and Smash ou Saucisses et Patates Écrasées

La nourriture fait partie intégrante de la culture des halfelins et ça a été pris en considération lors de l’écriture de Heroes Feast: Fondue au fromage, dumplings, soupe de tomates et de fromage, tarte aux pommes et aux bleuets … Chaque plat est réconfortant as fuck et donne le goût de s’asseoir, les pieds sur un pouf, près du foyer, à se raconter des histoires tout en mangeant! Et le menu à la fin du chapitre est celui du Green Dragon Inn de la ville de Greyhawk dans l’univers du même nom!

Community Cheese ou Fromage Communautaire (une fondue au fromage cr*sse!)

On parle également (mais brièvement) de l’alimentation des dragonborn, des gnomes et des demi-orques avant d’entamer le chapitre sur la cuisine plus exotique de D&D: du bacon d’orque, du chili d’halfelin, des ailes de cockatrices rôties deux fois et bien plus encore!

Orc Bacon (ou Bacon d’Orque) … Ne contient pas d’orque.

En terminant, dans le chapitre sur les elixirs et bières, vous apprendrez à préparer du vin épicé nain un Mindflayer et une Potion de Restoration pour les journées plus difficiles!

Ce que j’aime le plus au sujet de Heroe’s Feast c’est à quel point le livre est bien illustré et les photographies qui donnent vraiment faim! De plus, y’a beaucoup d’informations sur l’histoire de D&D, des différents univers de jeu et d’où l’inspiration pour les recettes vient.

Honnêtement, je ne trouve rien à dire côté négatif non plus si ce n’est que certaines recettes sont moins recherchées et pourraient avoir été développées par ta mère … pas que je dis que ta mère fait pas de cuisine recherchée mais tu comprends ce que je veux dire! Ah aussi … Le livre n’est actuellement disponible qu’en anglais.

Est-ce que le livre vaut sa quarantaine de piastres? Absolument! On paie à peu près le même prix quand on achète un livre de D&D mais ne serait-ce que pour le visuel que le livre offre, il vaut son pesant d’or!

En plus, c’est une excellente source d’inspiration pour un souper thématique médiéval, pour recevoir ton groupe de Dungeons & Dragons à souper ou juste pour changer la routine.

BONUS: RECETTE DU ELVEN BREAD!

En terminant, je veux profiter de ma tribune publique pour remercier ma marraine, tante Didi qui, même après 45 ans, est encore là pour moi et me soutient dans le bon, comme dans le moins bon et qui croit en moi. Big hug Didi and love you!

Recette complète du Elven Bread (Pain Elfique)