Du caractère qui réchauffe le coeur

Je relisais l’autre matin le texte d’introduction que Patrick a écrit lorsque je suis devenue une collaboratrice FOOD la Bouffe. Il disait: « Vous pourrez venir prendre une bière avec Marie-Lou. »

Ben faites donc ça! Donnez-moi votre feedback, vos impressions sur les bières que je vous propose dans la section commentaires ci-dessous.

J’ai pour vous cette fois des suggestions de bières rassembleuses pour tous ceux qui aiment les bières très savoureuses avec des effluves de café, de chocolat, de caramel, de vanille et de fumée. Cheers!

Carrick – Scotch Ale
Brasserie Le Naufrageur (Carleton-sur-Mer, Qc)
9,25% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
IBU 28

dav

Regardez-moi cette belle mousse, et cette belle robe, d’un noir intense, opaque. Son étiquette appelle au mystère et à l’aventure. Vous ne serez pas déçus! Sa mousse est crémeuse et sucrée.

Au nez, on sent le café, la crème brûlée, le caramel et la fumée.

Le malt fumé qui la compose est bien présent en bouche et très loin d’être désagréable. On la sent épaisse, soyeuse et surtout, pleine de saveurs! Le caramel rappelle celui de la croûte de la crème brûlée.

À déguster au bord d’un feu entre amis.

Malédiction (Milk Stout) (contient du lactose)
Le Saint-Bock
5% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

cof

Trop facile à boire! Bon stout presque noir.

Ce milk stout au cacao et à la vanille a de quoi surprendre. Il rappelle d’emblée les bonbons au caramel au café au cœur fourré au chocolat. J’ai l’impression de boire mon dessert!

Sa mousse, dense au début puis furtive est veloutée en bouche.

On la déguste avec ou sans guimauves.

Abel Turcault (Scotch Ale forte)
Microbrasserie de l’Île d’Orléans
8% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

dav

C’est un collègue à moi qui m’avait parlé de cette bière, qui porte le nom de son ancêtre.

Un peu d’histoire: Abel Turcault, était un fermier et un meunier établi sur l’Île d’Orléans en 1668! On lui avait octroyé une terre et lui avait donné le rare et prestigieux titre de maître farinier. Et pour cause, c’était le seul meunier de la place (pour le propriétaire de l’île) et le pain occupait alors une place très importante dans l’alimentation!

Bière brune caramélisée inspirée par les brassins écossais, sa couleur est aussi ambrée et opaque que la bouteille.

Son goût est fort en alcool et mériterait un temps de pause pour s’assouplir un peu. Elle a un potentiel de garde dont la durée m’est inconnue mais j’aimerais attendre 1 an ou 2 avant de la déguster la prochaine fois.

Réincarnation (Berliner Weisse)
Saint-Bock
4% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
Bière légère

dav

La bouteille indique Ananas et citron. J’étais très curieuse.

Au nez, c’est la prédominance de l’ananas mûr qui rafle toute l’attention. On a envie tout de suite d’y plonger les lèvres.

ERREUR!!!

Son goût est sûr et le citron domine sur tout. L’ananas se fait trop discret et n’est présent qu’en finale. On note aussi des pointes de pomme verte très acidulée.

J’ai été incapable de la finir, elle a fini dans l’évier. Quelle déception! Je m’attendais à plus de sucre ou au moins, moins d’acidité. C’est de loin la pire bière de la Brasserie Saint-Bock que j’ai eu la « chance » de goûter.

Peut-être qu’en modifiant la recette pour en créer une Goose, on aurait un résultat plus intéressant.

La Bièrothéorie avec Marie

IBU: L’IBU (ou International Bitterness Unit) est utilisée par les brasseurs pour mesurer l’amertume de leur bière. Cette mesure est généralement déterminée théoriquement par l’agent d’amertume contenu dans le houblon (une part par million d’isohumulone). Rappelez-vous une seule chose: Plus l’indice IBU est élevé, plus elle sera amère.

Pour les gens qui n’aiment pas la bière, la question de l’amertume revient souvent; c’est souvent la cause de ce dégoût alimentaire. Donc, logiquement, si quelqu’un vous dit qu’il n’aime pas la bière, ne lui suggérez pas d’emblée une IPA, très fortement houblonnée! Allez-y plutôt avec une bière caramélisée comme une scotch ale ou un porter ou encore une NEIPA comme la Milkshake NEIPA de Le BockAle dont je vous ai parlé récemment. Elle est moins amère que sa cousine la IPA et surtout fruitée et juteuse à souhait. Les stouts peuvent également être conseillés, malgré leur IBU souvent élevé, puisque les malts qui les composent déterminent beaucoup plus leur saveur fumée ou caramélisée que le houblon.

Bonne dégustation!

Rendez-vous avec la saveur

Je vous propose cette fois de déguster des bières toutes différentes, mais qui sont savoureuses et originales, soit par leur saveur ou par leur composition. La Milkshake NEIPA composée de lactose, une blonde forte au Chardonnay, une DIPA Australe pleine de jus et la Toulnustouc, une Gose à l’argousier.

Milkshake NEIPA
Le BockAle
6% alc. / vol. – Cannette 500 ml

dav

Wow! Qu’est-ce qui s’est passé dans ma bouche? Cette bière est comme un pina colada très doux et pétillant et sans tout ce sucre!

Au nez, invitante. Arômes subtils de fruits tropicaux, ananas mûr et coco.

En bouche, contrairement à plusieurs NEIPA et IPA, le houblon est présent mais si bien balancé que son amertume est « accotée » par le jus,  ce qui la rend encore plus agréable que ses semblables.

On ajoute du lactose aux Milkshake IPA, ce qui leur donne une texture et un goût uniques. Le lactose donne à cette bière un effet de kéfir au pina colada. Juste wow! Je vais essayer de m’en faire des réserves et de ne pas toutes les boire tout de suite!

Blonde au Chardonnay – Brassin saisonnier
La Barberie
10% alc. / vol. – Bouteille de verre ambré 500 ml

dav

Au nez, pommes et poires mûres.

Cette bière, composée de Chardonnay, rappelle un vin mousseux. Elle est longue en bouche et liquoreuse à souhait avec ses 10% d’alcool.

Soyeuse, fruitée et vive, elle est très agréable. Je la dégusterais volontiers sur une terrasse.

On note particulièrement son bon goût de caramel blond et de raisin rouge très mur.

À déguster avec un bon fromage à pâte semi-ferme : Saint-Paulin, Oka, Tête dure, Fêtard ou encore une bonne pâte molle qui a du caractère: P’tit délice de St-Gérard-de-Weedon bien fait et une bonne baguette.

DIPA Australe
Brasseurs sur demande
Bière forte 8,6% alc. / vol. – bouteille verre ambré 500 ml

dav

Je dois vous avouer que j’étais sceptique au début. Cette bière, composée des houblons Vic Secret, Ella et Topaz est résineuse au nez. On y dénote un arôme particulier de cèdre.

En bouche, elle a des accents de pomme très mûre qui nous rappelle le cidre de glace. On dénote aussi un agrume rouge (j’hésite entre l’orange sanguine et le pamplemousse rose) et de la mangue. Elle est juteuse et houblonnée à souhait.

Elle gagne à être savourée lentement et pas trop froide pour pleinement goûter à son jus.

Toulnustouc
Gose à l’argousier
Brasserie St Pancrace
4,6% alc. / vol. – bouteille de verre ambré 500 ml

Les bières de type Gose, élaborées selon une technique de brassage allemande à haute fermentation, ont cette particularité d’êtres élaborées à partir de sel (d’eau salée) et de blé suri.

Les baies d’argousier, la coriandre et le sel de mer sont quelques-uns des ingrédients qui font de cette bière une gose bien appréciable.

Son indice IBU étant assez faible (IBU 10), on peut facilement déguster la subtilité de l’eau salée et des alléchantes baies d’argousier. Les houblons Citra et Mandarina Bavaria qui la composent lui donnent une amertume citronnée (causée sans doute par les houblons mais aussi par le blé suri) et une finale sèche en bouche.

C’est très doux. En fait, ça manque de saveur par rapport à ce que je suis habituée à boire. On dirait un Perrier houblonné.

À déguster avec un bon plat de poisson.

dav

Des bières parfumées différentes et leurs accords bouffe

Je vous propose cette fois-ci 3 bières de la microbrasserie Dieu du ciel!, qui célèbre ses 20 ans cette année. Je vous ai déjà proposé l’Aphrodisiaque de cette brasserie (ici), qui ne cesse de m’étonner, tant par les ingrédients qu’elle ose combiner que par les œuvres superbes de l’artiste derrière ses étiquettes (Yannick Brosseau)

Vous trouverez aussi plus bas mes impressions sur Le Trinqueur, une Scotch Ale à la coriandre de Brasseurs du monde, qui m’a particulièrement plu.

cofP’tit Blanc
Bière blanche aux baies de genièvre et lime
4,3% alc./vol. – 341 ml (verre ambré)
Brasserie Dieu du Ciel!

Cette bière est brassée à partir de blé et d’avoine. Au verre, c’est une blanche, donc elle est floconneuse mais contient aussi de minuscules suspensions (les zestes de lime?).

Son effluve racée et poivrée saisit. Les baies de genévrier qu’elle contient prennent beaucoup de place, tant au nez qu’au goût. Dans son parfum intriguant, on dénote aussi des fleurs et de la lime. Pas de lime piquante, juste la lime fraîchement pressée.

Sans trop de surprise, au goût, la baie de génévrier est envahissante et son amertume rappelle celle du poivre blanc (sans le piquant). On goûte aussi la pulpe de la lime, dissimulée derrière toute l’âcreté des baies de genévrier.

Je serais curieuse d’essayer une rousse en plus haute teneur d’alcool composée avec les mêmes ingrédients donnant la saveur: Je pense que ce serait mieux balancé.

À essayer au moins une fois, pour quelque chose de différent.

À table : À goûter à l’apéro avec des bouchées qui ont du punch pour tenir tête aux baies de genièvrier. Je miserais aussi sur un cheddar fort, des rillettes de canard ou de saumon.

Ensuite, la Disco Soleil, une bière forte (6,5% alc. / vol.) aux kumquats, de la même brasserie Dieu du ciel! (format 341 ml – bouteille de verre ambré)

Légèrement orangée, elle forme au verre un beau collet de mousse soyeuse et une belle dentelle de bulles.

cofÀ mon goût beaucoup trop houblonnée et amère (je soupçonne le kumquat d’ajouter encore plus d’amertume à ce mélange houblonné déjà plus que complet).

À table : À savourer avec un plat de boulettes de porc gingembre-érable-piments forts.

Péché mortel
Stout impérial au café extra-fort
9,5% alc. / vol. – 341 ml (verre ambré)
Brasserie Dieu du Ciel!

rbt

Vieillie dans des fûtsde bourbon en chêne, cette bière est ma foi bien savoureuse. Sa robe, d’un noir opaque et dense ne laisse pas la lumière filtrer.

Son goût de café torréfié prononcé réveille nos papilles de façon fort agréable, bien qu’elle soit capiteuse et astringente par sa teneur élevée en alcool. Longue en bouche, elle rappelle un peu la liqueur de café Kahlua.

À déguster en petite quantité pour bien l’apprécier.

À table : À partager en dégustation avec des fromages : à pâte ferme (ex. Cheddar vieilli, emmental français, gruyère, gouda fort), à pâte semi-ferme (ex. Oka, Saint-Paulin) et bleus fruités (ex. St-Agur, Gorgonzola) ou accompagnée de pâtés bien relevés (ex. terrines de gibier poivrées).

Le Trinqueur
Scotch Ale à la coriandre
9% alc./vol. – 341 ml (verre ambré)
Brasseurs du Monde

Étant amoureuse de caramel finie, elle a su me charmer dès l’ouverture de la bouteille avec son parfum de caramel brûlé. J’avais hâte d’y tremper les lèvres. Quelle surprise étonnante de ne pas goûter au goût chlorophyllé de la coriandre mais plutôt d’être envahie par une pleine saveur de réglisse noire (à la Cachou Lajaunie), un peu amère, sucrée, et verte quand même, avec du bon sucre caramélisé.

280px-CACHOU_Lajaunie_Toulouse
Source: Wikipedia

Trinqueur.jpeg

Elle est soyeuse, ses bulles, petites et piquantes sur la langue sont un peu acides. L’alcool est présent mais très agréable. Son collet de mousse est évanescent.

Elle est longue en bouche et rappelle le sirop des crèmes caramel. On en redemande, encore et encore SVP!!

Prochaine dégustation: La Leffe Royale

Leffe Royale

Parce que la rentrée, ça donne soif en titi…

Chers parents, professeurs, étudiants majeurs, chauffeurs d’autobus, brigadiers et autres spécialistes du monde scolaire, c’est la rentrée! Et je ne sais pas pour vous, mais étiqueter 148 crayons, 13 duo-tangs, 8 cartables, 2 effaces, 4 bâtons de colle et tout le reste, ben ça donne soif en titi!

Entre deux étiquettes, je vous propose de déguster ces créations houblonnées, histoire de prendre une petite pause :

Autre Chose – IPA à la pêche
Bière forte 6% alc. / vol. – 625 ml (bouteille de verre ambré)
Unibroue/Sleeman

Unibroue voulant créer « autre chose » que ses traditionnelles bières belges refermentées nous offre ici de déguster cette bière au parfum de pêches mûres houblonnée à froid (on se rappellera que le houblon, ajouté une fois l’ébullition terminée et la bière refroidie, n’apportera aucune amertume à la bière et lui permettra au contraire de conférer des arômes qui sont habituellement perdus pendant l’ébullition via la diffusion des huiles essentielles dans la bière).

Au nez, pas de surprise, ça sent effectivement les pêches mûres, comme promis sur l’étiquette du produit. On y perçoit aussi le parfum frais des houblons ajoutés à froid. Vivifiant!

En bouche, son amertume est bien équilibrée bien que distinctive. On se serait attendus à plus de fruit à cause du parfum trompeur des pêches. On goûte à une bière Unibroue, sans surprise, donc, bien que la brasserie ait voulu faire « autre chose », je « nage en eaux naviguées » avec cette saveur. La qualité est là, mais l’effet de nouveauté est raté. À essayer si les produits Unibroue vous plaisent. Vous serez confortables dans vos pantoufles.

dav

Noire
Stout d’inspiration irlandaise 5% alc./vol (petite canette)
Brasseurs du monde, Saint-Hyacinthe

Au visuel, une bonne p’tite noire bien opaque nous charme avec son beau collet de mousse dense.

Agréable au nez, on dénote le malt grillé et de très légères effluves de café torréfié. Appétissant!

En bouche, comme il s’agit d’un « dry stout », elle est un peu courte, sèche. Mais sa finale est très douce, ce qui en fait une bière facile à déguster. On en redemande!

Accompagnée d’un bon sandwich au rôti de porc, brie et poires, elle est sublime.

dav

Pot pas d’pot
American High PA au cannabis Green Crack
Bière forte 6% alc. / vol. (sans cannabinoïdes!!!! – pour le goût et non l’effet!) 500 ml (bouteille de verre ambré)
Brasserie Le Saint-Bock (brassée par les Brasseurs du monde de Saint-Hyacinthe)

Cette bière est très rafraîchissante!

Dès l’ouverture de la bouteille, on est sous le charme. Ses effluves de sapinage (épinette) invitent à la verser pour déguster ce nectar audacieux. Sa mousse, onctueuse, disparaît rapidement du verre.

En bouche, elle est vive, fraîche et on y dénote des pointes d’agrumes.

Le Saint-Bock est la première brasserie québécoise à brasser des bières au cannabis. Voici les variétés offertes, qui ont toutes des noms évocateurs.

  1. Pineapple Express – Saison à Herbe de Bison aux Extraits de Cannabis Pineapple Express – 5,5 %
  2. Pot pas d’pot – American HighPA aux Extraits de Cannabis Green Crack – 6 %
  3. FouRire – Saison aux Extraits de Cannabis Blue Dream – 5,5 %
  4. Gros Pétard – NEIPA au double Extraits de Cannabis White Widow – 6,2 %
  5. Munchies – Lager Blonde aux Extraits de Cannabis White Widow – 4,5 %
  6. Jack l’Éventreur – Red IPA aux Extraits de Cannabis Jack the Ripper – 6,6 %

Sur ce, il est 4:20, c’est l’heure de la récré! 🙂

Une Parfaite Pas Si Parfaite

Cette fois-ci, je vous fais part de mes dégustations de deux bières aux framboises qui semblaient prometteuses, d’une bière blanche au thé à l’abricot et une bière Éphémère vraiment délicieuse.

Parfaite
Bière aux framboises
Multi-Brasses, 5% (341 ml, verre ambré)

« L’imparfaite »

Parfaite

Bière aux framboises de la Brasserie Multi-Brasses, à Tingwick, Québec.

Au nez, à l’ouverture de la bouteille, on sent la mie de pain fraîche tartinée de confiture de framboises. En la versant, on aperçoit tout de suite sa magnifique robe grenat et son petit collet de mousse rose et dense, qui adhère bien au verre.

Au nez, maintenant dans le verre, l’odeur de levure du pain frais tartiné aux framboises persiste.

Encore fraîche, la première lampée frétille très rapidement sur la langue, avec ses bulles fines et nombreuses, pour laisser place au jus de framboises fraîches, sans sucre.

Saveur un peu courte en bouche, on la voudrait peut-être moins astringente et « levurée ».

Tempérée, on dénote des saveurs de fruits rouges acides, canneberges, groseilles et framboises, bien entendu, sont prédominantes. Son goût de bière est frais mais assez présent et rappelle les lager commerciales.

Rafraîchissante, désaltérante. Goût nouveau mais mal marié au fruit.

Au dos de la bouteille, il est écrit que 20 framboises ont été nécessaires pour « donner la saveur authentique et généreuse de cette bière ». Une demi-vérité qui ne laisse aucun arrière-goût, ni envie d’y revenir.

Éphémère Fraise et Rhubarbe
Bière de blé aux fruits (bière sur lie)
Unibroue/Sleeman, 5,5% (341 ml, verre ambré)

« Jamais décevant! »

Ephemere

Sa jolie robe rosée et son collet de mousse dense et aromatique mettent l’eau à la bouche. Le collet de mousse est généreux et permet à toute l’arôme et la saveur de la bière de bien de développer. On laisse quelques instants descendre mais il reste présent tout au long de la dégustation. C’est bien agréable.

Son goût de fraise presque mûre a ce petit goût acide et vert invitant et une amertume appétissante. Cette bière est parfaite pour un long apéro sur la terrasse.

Son goût rappelle la fraise fraîchement cueillie, dégustée dans le champ lors de la cueillette un bel après-midi de juin ensoleillé et venteux.

Bravo Éphémère! Encore une fois, c’était très réussi!

L’Abricothé
Bière blanche à l’abricot et au thé, 5,3% (500 ml, verre ambré)
Brasserie Brasseurs du Monde, St-Hyacinthe, Québec

« Surprenante! »

Abricothe

Incroyable bière! Bon brassin!

Une bonne blanche douce au goût. Rappelle le bon goût des thés et tisanes aux fruits dans une bonne bière réconfortante froide.

Bonne en apéro comme en soirée chaude d’été. Accompagnerait bien des fromages à pâte semi-ferme.

Ale à la framboise
5% alc./vol.  (bouteille verre ambré 341 ml)
Brasserie McAuslan

McAuslanFramboise

Cette bière, produite avec des framboises fraîches, est désaltérante et conserve l’amertume bien équilibrée que nous connaissons des produits McAuslan. Sa robe d’un rouge rubis et ses arômes fruités sont invitants…

En bouche, le goût du jus de framboise naturel (lire peu sucré) est très présent. Tellement, en fait, qu’on apprécie peu le mélange des goûts avec la bière. On dirait une Griffon blonde avec du jus de framboises ajouté dedans.

C’est bon et de bonne qualité, mais sans plus.

À bientôt, parce que la rentrée, ça donne soif! 🙂

Aiguisez vos papilles!

Au banc d’essai cette semaine:

  • La Guinness Irish Wheat
  • La Poudre Jaune
  • La Gigonne
  • L’Aphrodisiaque

Plus deux suggestions de boutiques à visiter.

1. La Guinness Irish Wheat
5,3% alc./vol, canette 500 ml
The Open Gate Brewery (Dublin, Irelande)

Une blonde au blé merveilleusement rafraîchissante! Un autre très bon produit Guinness, frais en bouche, mousseux, un tantinet lacté en texture. Ses notes de fruits exotiques (agrumes, banane mûre) et son goût de miel doré sauront plaire à tous les palais. Elle est disponible en épicerie.

Excellente! J’en veux encore!

DSC_5761

 

2. La Poudre Jaune
4% alc./vol. – Canette 473 ml
Lagabière (Saint-Jean-sur-Richelieu) (http://lagabiere.com/)

Une bière légère expérimentale sûre houblonnée en édition spéciale et en quantité limitée signée Sour Hopps et développée par la brasserie montérégienne

À l’ouverture de la bouteille, le nez surprend. On s’y prend par deux fois pour sentir pour savoir ce qui se cache dans la canette.

Poudre Jaune

Au verre, on voit une mousse grossière avec des grosses bulles en surface (on le dénote bien sur l’image ci-dessus). La mousse se résorbe rapidement. Sa robe d’un jaune moyennement foncé est voilée.

En bouche, grosses bulles inhabituelles. Rappelle la texture de l’eau gazéifiée. Par ailleurs, le goût s’apparente plus à l’eau pétillante houblonnée citronnée qu’à de la bière. On ne goûte pas le sucre, ni la levure. C’est sûr que c’est sûr!  Sa finale est sèche. Un peu rêche et trop courte en bouche. Elle aurait davantage de succès avec moi si elle était un peu plus fruitée ou longue en bouche. À essayer par curiosité? Peut-être…

La Gigonne
Stout à l’avoine
4,0% alc./vol. – Canette 473 ml
Brasserie La Voie Maltée, Jonquière, Québec (https://brasserie.lavoiemaltee.com/fr/)

Cette bière d’un beau noir opaque est excellente. Son sucre est bien balancé, son collet de mousse est abondant et adhère bien au verre.

Son amertume est agréable et laisse une bonne note finale en bouche.

DSC_5733

En bonne épicurienne amatrice de sensations fortes: Il y a même une sauce piquante aux piments chipotle et habanero du même nom – à surveiller en boucherie.

(Pour le fun: Un peu d’histoire derrière ce nom: La Gigonne était l’une des maîtresse du roi Louis XI, la femme d’un riche marchand.)

L’Aphrodisiaque
Strong Stout / Ale noire forte
6,5% alc./vol  – 341 ml – bouteille de verre ambré
Microbrasserie Dieu du ciel! (http://dieuduciel.com/)

DSC_5799

Cette Ale noire est parfaite au 5 à 7 sur la terrasse. Déjà, par son nom, elle m’avait séduite.

À l’oeil, on voit une robe d’un noir opaque, un col de mousse fine qui adhère bien au verre et qui invite à s’y plonger les lèvres.

Au nez, elle évoque toute la sensualité du cacao et de la vanille bourbon, mais on dénote également le malt rôti, bien présent.

Elle est brassée au Québec avec du cacao bio et équitable, de même qu’avec des gousses de vanille de premier choix. N’ayez crainte, bien que le cacao et la vanille soient de sa composition, ils sont très bien équilibrés et rendent le goût de cette bière très intéressant.

Quelques prix et distinctions :

Meilleure bière au monde en 2011 au Mondial de la bière de Strasbourg
Classée dans le top 100 des meilleures bières au monde en 2014 (www.ratebeer.com)
Médaille d’or Meilleure Stout au monde en 2015 (www.ratebeer.com)

 

Quelques adresses pour trouver vos bières:

Les Marchands de Bières (https://lesmarchandsdebieres.com/)
Petite boutique fort sympatique (et proprio tout aussi sympatique) à Ste-Thérèse
16, rue Turgeon, Sainte-Thérèse J7E 3H3
450 951-8050

Dépanneur Grand-Duc à Longueuil (http://www.depanneurgrandduc.com/contact/)
Beaucoup de choix. Proprio sympatique.

À bientôt pour d’autres découvertes houblonnées et maltées!

-Marie-Lou

Il fait soif!! C’est pas de la petite bière!

Avec la canicule qui sévit sur le Québec depuis plusieurs jours, on cherche à se rafraîchir par tous les moyens. ça sent les vacances! Il fait soif! Pour les vacances, je vous suggère une petite virée haute en saveurs avec des bières toutes différentes, mais rafraîchissantes et très surprenantes.

La Sanguinaire
6% (format 500 ml, verre ambré)

Le Saint-Bock – Brasserie Artisanale (ar les Brasseurs du Monde à St-Hyacinthe)

Sanguinaire

Pale Ale à l’orange sanguine.

Sa mousse est furtive mais adhère au verre. Ses bulles sont très fines et peu présentes en bouche, malgré l’effervescence remarquée lors du versement. Sa robe d’un miel doré orangé fait saliver d’envie. Les premières gorgées sont astringentes et désagréables à froid. Ce n’est qu’un peu tempérée qu’on peut apprécier sa saveur botanique, son sucre naturel bien dosé. Un mi-chemin bien réussi entre citron et orange, tangerine.  J’ai noté aussi des arômes de cidre sans sucre, de compote de pommes. Elle est longue en bouche et très agréable.

C’est une Vermont-Style Pale Ale (IPA de style vermontoise). Les deux houblons qui composent son arôme, le Simcoe et le Citra, très aromatiques, sont ici bien dressés pour que cet audacieux mélange soit frais et surprenant.

Mention spéciale pour l’étiquette, fort jolie.

Doux Bisous
Witbier 4,8% alc./vol. (format 500 ml, verre ambré)

Avant Garde Artisans Brasseurs, Montréal, Québec

(Consommée à l’heure du lunch avec un sandwich vegan au BBQ « effiloché »)

DSC_5627

Aux fleurs de jasmin et aux feuilles de lime kaffir. Simplement délicieuse, légère, parfumée au jasmin et aux herbes, elle est rafraîchissante, plaisante. Son parfum vif et frais nous transporte en vacances. Sa robe d’une jaune très pâle et clair est splendide. Coup de coeur estival!

La Pépé
Blonde forte aux 5 poivres sauvages, 6% (format 500 ml, verre ambré)

Brasserie Dépareillée, Yamachiche, Québec

Pepe

Incroyable cette bière! Chaque gorgée est onctueuse, surprenante et simplement divine. Son collet de mousse de hauteur respectable est dense et adhère bien au verre. Ses effluves de poivres et d’épices doux invitent à y tremper les lèvres pour goûter. Une belle amertume à saveur orangée se pointe pour s’harmoniser avec les poivres qui la composent.

Vous aimez cet article? Likez, commentez et/ou partagez ici ou sur Facebook

Les courants du houblon

Le houblon est un ingrédient important dans l’élaboration d’une recette de bière. C’est en effet la fleur du plant femelle de l’Humulus lupulus, une vigne de la famille des canabinacées, qui est utilisée dans la fabrication de la bière. Sa « cocotte » d’un vert tendre et vif, cache une résine poudreuse jaune dorée contenant des acides et des huiles essentielles nécessaires dans la concoction de la saveur de la bière.

En fonction de la technique de houblonnage favorisée, il est responsable du développement de l’amertume, des arômes et même de la conservation de la bière, en inhibant la reproduction de bactéries qui pourraient être néfastes. Il agit comme complément important du malt, puisqu’il vient en contrebalancer le sucre.

Il existe 4 grands types de houblonnage de la bière.

Le premier étant le houblonnage dit amérisant. Le houblon est ajouté au début de l’ébullition du moût et est bouilli sur une longue période (env. 60-90 minutes). Attention, cette technique a pour but de rendre la bière amère mais amoindrit grandement les vertus aromatiques des huiles essentielles puisque la cuisson est longue.

Le houblonnage aromatique quant à lui se fait peu de temps avant la fin de la période d’ébullition du moût (env. 15-20 minutes), le tout afin d’optimiser la conservation de l’arôme désiré.

La technique du Whirlpool, quant à elle, se fait à la fin ou après l’ébullition, quand le moût est encore chaud. Ceci permet à la bière d’avoir des arômes frais et moins d’amertume.

Enfin, le houblonnage à cru (en anglais, Dry Hop) est effectué après la fermentation. Ce n’est donc pas la chaleur produite pendant l’ébullition mais plutôt l’alcool qui se charge d’extraire la saveur. Il est pratique surtout pour réduire l’amertume au maximum et plutôt extraire davantage les huiles essentielles pour un arôme et une saveur sans pareils.

Ces 4 techniques sont souvent utilisées dans la confection des IPA (India Pale Ale). Les houblons les plus à la mode sont les houblons américains Citra et Simcoe, ayant tous deux des arômes herbacés (voire même résineux) et d’agrumes. La majorité des IPA sont des bières houblonnées, amères mais agréables en bouche par les arômes tropicaux qui sont bien présents.

Je vous propose donc de déguster une IPA typique et une bière pour le moins « houblonneuse » pour célébrer cette belle plante qu’est le houblon.

Je vous propose donc …

Infamous IPA de Granville Island Brewing
Bière forte, 6% (En fût au restaurant ou en bouteille – Aussi disponible en épicerie)

J’ai goûté pour vous …

Les Quatre Surfeurs de L’Apocalypso
Bière forte tropicale, 6,5% (600 ml, verre ambré)
Brasserie Le Trou du Diable, Shawinigan, Québec

DSC_5391

« Amèrement houblonnée / houblonneusement amère! »

Au nez, une pointe de résine de conifère.

Sa robe jaune ambrée est belle; sa texture, soyeuse. La premier contact lingual est doucereux, rappelle le cacao feutré, mêlé à la clémentine et la tangerine; une espèce d’Orange Julep alcoolisé (lacté et amer). Malgré la promesse à l’endos de la bouteille d’une « écume abondante », son collet de mousse est largement insuffisant et trop fin et disparaît après 3 minutes dans le verre. Ses bulles fines sont évasives.

Attention, son abord plutôt agréable est une ruse. Derrière une si belle promesse se cache une violente amertume qui perdure gorgée après gorgée. On goûte la pelure blanche des agrumes. Son nez est fumé, l’alcool est puissant, surtout en finale.

Une fois tempérée, elle est toujours aussi houblonnée et amère, mais également sapinée, sucrée et veloutée. c’est déconcertant!

Le reste de la bouteille a été transformé en mimosa avec un jus d’orange avec pulpe. La saveur d’orange mûre sucrée ressort beaucoup plus et c’est beaucoup plus agréable en bouche. Bonne idée comme mimosa estival.

Liens Connexes:

Granville Island Brewing (Site Web)
Microbrasserie Le Trou du Diable (Site Web)

Crédit Photo:

Michael Parent et Marie-Lou Perreault