Biscuits Rustiques

Jeune, à Noël, la table se remplissait de mille et une merveilles sucrées. Ma mère préparait pendant tous le mois, le festin qui allait être dévorée en seulement une journée mais elle adorait le faire parce que les yeux émerveillés de la famille était son salaire et ça lui donnait assez d’énergie pour répéter l’année suivante …

Je n’échappais pas à cet émerveillement! Le petit Dubuc, le nez accoté sur le bord de la table à regarder, les yeux grands ouverts, toutes ces sucreries qu’il ne pouvait pas toucher avant le grand jour c’était de la torture!

Aujourd’hui, je peux en faire et pourtant, j’en fais rarement. Une question de goûts qui ont changés j’imagine mais pour vous et pour faire plaisir aux gens qui m’entourent, j’ai décidé de m’y attaquer cette année.

La semaine dernière, j’accumulais les échecs en matière de création de recettes. Lundi j’ai tenté une recette de biscuits (sur laquelle je planche toujours d’ailleurs) qui avait le goût escompté mais pas la texture … Mercredi, je préparais un mélange de biscuits que je devais rouler mais le mélange n’avais pas la texture nécessaire à endurer le roulement.

J’ai un peu abandonné …

J’ai décidé de mijoter l’idée dans ma tête en entamant le weekend et j’ai conservé le mélange au frigo en attendant. Puis soudain, samedi soir j’ai eue une idée tellement simple que j’aurais dû y penser bien avant: Écraser la pâte avec un outil pour en faire des biscuits plats!

Les biscuits sont légers, légèrement sucrés et un peu friable. Parfaits pour manger avec un café (alcoolisé ou non) ou un thé en après-midi en attendant que toute la visite soit arrivée ou encore en dessert après un repas copieux. Vous allez vouloir en manger plus d’un c’est garanti!

Biscuits Rustiques

Cette recette vous permettra de faire environ 40 biscuits de 1/8 tasse (environ 25 gr.)

Ingrédients:

  • 3 Tasses de farine tout usage
  • 1 3/4 Tasse de sucre
  • 2 Gros Oeufs
  • 1 Tasse de beurre non salé ramolli

Pour une version plus sucrée:

Pour une version un peu plus sucrée, vous devrez prévoir aussi …

  • 1/4 Tasse de sucre
  • 1 Oeuf

Préparation:

Dans un grand bol, verser le sucre et la farine. Mélanger.

20181210_202933.jpg

Le début de quelque chose de très bon!

Ajouter les œufs et le beurre non salé ramolli et mélanger à la main jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Mettre une pellicule plastique sur le bol et laisser reposer au frigo pendant au moins 1 heure.

20181210_203001.jpg

La pâte qui s’est bien reposée au frigo.

Préchauffer le four à 300°F (150°C).

Sortir le bol du frigo et faire des boules de 1/8 tasse (25 gr.) et les placer sur une plaque à biscuits à environ 1-2 pouces (environ 2,5 cm.-5 cm.) les uns des autres. Il est possible de les placer près les uns des autres parce que ces biscuits ne s’écrasent pas à la cuisson. Écraser les boules à l’aide d’une tasse à café (idéalement votre tasse préférée … c’est meilleur!) et placer la plaque au four pour 18-20 minutes.

Lorsque la cuisson est terminée, retirer les biscuits de la plaque, laisser celle-ci refroidir et répéter jusqu’à ce que la table soit remplie de biscuits!

Version plus sucrée:

Battre l’œuf et badigeonner sur les biscuits aplatis prêts à aller au four et saupoudrer de sucre. Cuire selon la méthode décrite plus haut pour un biscuits plus sucré et avec une texture granulée en surface.

Un biscuit tout simple, sans extra, sans épices mais léger et fort agréable accompagné d’un thé ou d’un café. Vous les aimerez j’en suis sûr.

Et vous? Vous en avez des recettes de petites douceurs? Vous aimeriez que je les partagent sur mon blog? Écrivez-moi! Ça me fera plaisir!

Épices: Top 7 Mélanges à Faire Soi-Même

Ben oui! Vous pouvez acheter tous vos mélanges déjà savamment préparés à l’épicerie ou le faire vous-même! Que ce soit par soucis d’économies ou encore parce que vous n’en avez plus sous la main et que votre pyjama vous supplie de ne pas l’abandonner seul à la maison, je vous explique aujourd’hui comment faire plusieurs mélanges courants auxquels vous voudrez revenir souvent!

Sans plus attendre voici le Top 7!

  1. Épices Cajun
  2. Épices Grecques
  3. Poivre de Citron
  4. Cari
  5. Épices Italiennes
  6. Assaisonnement pour Chili
  7. Épices à Tacos

Et voilà! Top 7 des mélanges d’épices à faire vous-même … Quoi? Vous voulez les recettes? Ben oui! Les voici:

1. Épices Cajun

Ahh la Nouvelles Orléans! Je m’en souviendrai longtemps de ce voyage là! Bref! Il existe des dizaines de mélanges du genre sur le marché mais essayez celui-ci.

Ingrédients:

  • 2 Cuillères à table de cumin moulu
  • 2 Cuillères à table de graines de coriandre moulues
  • 2 Cuillères à table de paprika moulu
  • 1 Cuillère à table d’origan séché
  • 1 1/2 Cuillère à thé de sel
  • 1 1/2 Cuillère à thé de poivre
  • Piment de cayenne moulu au goût

2. Épices Grecques

Pour agrémenter une salade grecques, pour faire une marinade de poulet ou encore pour saupoudrer allègrement sur tout ce que vous faites … Il vous faut ce mélange.

Ingrédients:

  • 1 Cuillère à table de poudre d’ail
  • 1 Cuillère à table de basilic séché
  • 1 Cuillère à table d’origan séché
  • 1 1/2 Cuillère à thé de persil séché
  • 1 1/2 Cuillère à thé de romarin moulu
  • 1 1/2 Cuillère à thé de thym séché
  • 3/4 Cuillère à thé de muscade moulue
  • 1 1/2 Cuillère à thé de sel
  • 1 1/2 Cuillère à thé de poivre

3. Poivre de Citron

Excellent sur le poisson mais aussi partout où vous souhaitez le petit goût acidulé du citron!

Ingrédients:

  • 2 1/2 Cuillères à table de poivre noir
  • 2 Cuillères à table de sel
  • Le zeste de 3 citrons

4. Cari

Mélange d’épice qui symbolise, à lui seul, la cuisine indienne, le cari existe en plusieurs version mais en voici une qui devrait vous plaire!

Ingrédients:

  • 2 Cuillères à table de cumin moulu
  • 2 Cuillères à table de coriandre moulue
  • 2 Cuillères à table de curcuma
  • 1 1/2 Cuillères à table de cardamome moulue
  • 1/2 Cuillère à thé de cannelle
  • 1/2 Cuillère à thé de piment de cayenne moulu

5. Épices Italiennes

Sauce à spaghettis tout le monde! Aussi excellentes dans une salade.

  • 2 Cuillères à table de basilic séché
  • 2 Cuillères à table d’origan séché
  • 1 Cuillère à table de thym séché
  • 1 Cuillère à table de romarin moulu
  • 1 Cuillères à table de poudre d’ail
  • 1/4 Cuillère à thé de poudre d’oignon
  • 1/4 Cuillère à thé de sel

6. Assaisonnement pour Chili

Manifestement … pour le chili mais aussi pour rehausser le goût de la viande en général. Porc, bœuf, poulet et pourquoi pas de l’agneau?

Ingrédients:

  • 2 Cuillères à table de poudre de chili
  • 1 Cuillère à thé de cumin moulu
  • 1 Cuillère à thé de coriandre moulue
  • 1 Cuillère à thé de cacao non sucré (Oui oui!)
  • 1/2 Cuillère à thé de poudre d’ail
  • 1/4 Cuillère à thé de piment de cayenne moulu
  • 1 Cuillère à thé de paprika moulu
  • 1 Cuillère à thé de paprika fumé moulu
  • 1/2 Cuillère à thé de sel

7. Épices à Tacos

Parce que les tacos c’est la vie mais aussi parce qu’on a jamais assez de bouffe mexicaine/tex-mex dans nos vies. Faites votre mélange ce soir et faites la fiesta!

Ingrédients:

  • 2 Cuillères à table de poudre de chili
  • 2 Cuillères à table de cumin moulu
  • 1 1/2 Cuillère à thé de poudre d’oignon
  • 1 1/2 Cuillère à thé de poudre d’ail
  • 1/2 Cuillère à thé de piment de cayenne moulu
  • 1/2 Cuillère à thé d’origan moulu
  • 1/2 Cuillère à thé de sel
  • 1/2 Cuillère à thé de poivre

En terminant, si dans l’une ou l’autre des recettes présentées aujourd’hui vous trouvez qu’il manque de ci ou de ça … n’hésitez surtout pas à modifier les recettes selon vos goûts! Pour ma part, j’aime ma nourriture relevée alors je vais avoir tendance à ajouter du piment de cayenne moulu de plus que le suggèrent ces recettes.

Et maintenant que vous avez le Top 7 des mélanges à faire vous-même, pourquoi pas en faire des mayonnaises? Utilisez simplement une mayonnaise de votre choix OU une que vous aurez faites vous-même et ajoutez de vos mélanges d’épices au goût!

Quel mélange avez-vous le plus hâte de préparer?

 

Article Original:

Women’s Health Mag (En anglais)

Ail Confit

Issu de la cuisine italienne, le confit d’ail est un condiment que vous devez goûter!

Avant toute chose voici ce que vous devez savoir sur le confit:

Le Saviez-Vous?

Selon Wikipedia, un confit est le nom générique donné à divers aliments (animaux ou végétaux) immergés dans une substance à la fois pour le goût et pour la conservation.

Scellé et entreposé dans un endroit frais, un confit se conserve plusieurs mois. Le confit est l’une des plus anciennes techniques de conservation des aliments.

Depuis que j’ai reçu en cadeau une tête d’ail noir de la compagnie Ail en Noir & Blanc, je me documente beaucoup sur ce bulbe qui fait office de condiment sur nos tables. À ce stade, je pourrais probablement faire ma propre ail noir, ma fleur d’ail et bien plus mais honnêtement, je vous suggère fortement de l’acheter de vos producteurs locaux qui travaillent fort et qui ont une expertise qui dépasse grandement la mienne en la matière!

Bref … J’avais encore en ma possession une tonne d’ail provenant de chez Le Petit Mas et une excellente bouteille d’huile d’olive extra vierge pressée à froid de chez La Belle Excuse que j’avais utilisée lors de ma prestation à l’Académie Culinaire de la Fête des Vendanges Magog-Orford et je ne voulais pas les perdre alors j’ai décidé de cuisiner avec et j’ai choisi de faire confire l’ail dans l’huile … Un délice!

Quand vous aurez goûtés à l’ail confit, vous ne mangerez plus jamais de beurre à l’ail. Une simple gousse d’ail confit sur votre morceau de pain et vous aurez un substitut absolument divin!

Voici donc la recette:

Ail Confit

Cette recette vous donnera un pot de 36 gousses.

Ingrédients:

  • 36 Gousses d’ail
  • 1 Cuillère à thé de grain de poivre noir
  • 1 Cuillère à table de sel
  • 1 Bouquet de basilic tranché finement
  • Huile d’olive

20181106_233341.jpg

Des ingrédients simples et délicieux

Préparation:

Enlever la pelure dure de sur les gousses d’ail et les déposer dans un petit chaudron. Ajouter encore le sel, le poivre et le basilic et couvrir d’huile d’olive.

20181106_111721.jpg

À ce stade j’ai vu petit bonhomme fille sortir de sa chambre: « Ça sent bon! »

À feu doux, faire cuire l’ail environ 45 minutes (la température ne devrait pas dépasser les 212°F (100°C) avec un thermomètre à confiserie). L’huile peut faire quelques bulles mais ne pas mijoter. Après 45 minutes, les gousses doivent être molles.

Retirer du feu et laisser refroidir une 10aine de minutes avant de mettre dans un pot et placer au réfrigérateur.

L’ail aura alors changé de goût et sera presque sucrée!

À utiliser sur un brie fondant, une tranche de pain baguette, dans un beurre à steak … name it! La limite n’est que votre imagination!

Et surtout … ne jetez pas l’huile. Celle-ci sera aromatisée et pourra être utilisée pour cuisiner également!

Où utiliserez-vous votre ail confit?

Destination FOOD:

Ail en Noir & Blanc (Facebook) (Site Web)
741, Rang de la Presqu’île
Saint-Pie, QC J0H 1W0

Le Petit Mas (Facebook) (Site Web)
60, route 251
Martinville, QC J0B 2A0
Téléphone: (819) 501-8747

La Belle Excuse (Facebook) (Site Web)
1430, Rang Lépine
Saint-Liguori,QC J0K 2X0
Téléphone: 1-866-760-2855

Potage de Poireau

Pour moi, l’automne rime avec « comfort food » (bon ok … pas littéralement mais dans ma tête oui!). On cherche à faire de la bouffe qui nous apporte du réconfort et de la chaleur quand on a passés la journée à l’extérieur à préparer la maison et le terrain pour l’hiver.

Ce weekend, je suis passé à l’épicerie et quand j’ai vu que les poireaux étaient en spéciaux, je n’ai pas pu résister! J’en achète deux bouquets et on verra ce qu’on fera avec!

Je les utilisent pour remplacer l’oignon dans mes plats de tous les jours mais là j’ai décidé d’en faire un potage. Ce que j’adore du potage c’est que ça demande que très peu de manipulation. On met tout dans le chaudron, on fait revenir, on ajoute le liquide et on laisse mijoter avant de tout passer au mélangeur … Simple et bourré de goût!

Voici donc, ma recette de potage de poireau:

Potage de Poireau

Cette recette produit de 6 à 8 portions.

Ingrédients:

  • 1 Cuillère à table d’huile d’olive
  • 1/2 Oignon blanc, coupé en dés
  • 2 Branches de céleri, tranchées
  • 2 Patates moyennes, coupées en dés
  • 3 branches de poireau, tranchées
  • 4 Tasses de bouillon de poulet
  • 1/2 Cuillère à thé de thym séché
  • 1/2 Cuillère à thé de persil séché
  • 1 Feuille de laurier
  • 1 Tasse de lait 2%
  • Sel et poivre au goût

20181105_190010.jpg

Même pas commencé à cuire que ça sent déjà bon!

Préparation:

Dans un grand chaudron, chauffer l’huile à feu moyen-vif et ajouter les oignons, céleri, patates et le poireau. Faire revenir de 3 à 5 minutes ou jusqu’à ce que les poireaux commencent à être cuits et on ajoute le bouillon de poulet.

20181105_093752.jpg

On fait revenir les légumes

On porte à ébullition et quand le bouillon commence à bouillir, on réduit le feu à moyen-doux, on ajoute les herbes séchées et on laisse mijoter de 15 à 20 minutes ou jusqu’à ce que les patates soient cuites (on pique à l’aide d’une fourchette pour savoir).

Lorsque le temps de cuisson est terminé, on ajoute le lait, on brasse bien et on réduit en purée à l’aide d’un pied mélangeur (communément appelé Buzz buzz chez moi) ou dans un mélangeur.

Note:

J’utilise du lait 2% pour une version moins calorique mais pour un potage de bûcheron soutenant et plus riche, vous pouvez utiliser de la crème 15% plutôt que du lait!

20181105_190103.jpg

On ajoute le lait en fin de cuisson pour refroidir un peu le mélange avant de passer au mélangeur

Attention!

Bien que je garde l’étape d’ajouter du lait froid à la fin de la cuisson, le mélange reste encore très chaud et peut éclabousser si vous démarrez le mélangeur à trop haute vitesse. L’expansion de la vapeur pourrait faire voler le couvercle et ainsi lancer de la purée bouillante partout! Non seulement c’est très salissant mais vous risquez de graves brûlures. Pour éviter cette situation, démarrez votre mélangeur à basse vitesse et assurez-vous de laisser une légère ouverture afin de laisser la vapeur s’en échapper.

Optionnellement, servir la soupe garnie de morceaux de bacon bien croustillants et accompagnée de morceaux de baguette gratinées.

Quel est votre plat « comfort food » favori vous?

Jalapenos Marinés

Depuis quelques semaines, je fais des tests à la maison (plus de détails bientôt). Par conséquent, je me retrouve avec une quantité phénoménale de jalapeños* en trop.

Quoi faire avec tout ces piments en extra pour ne pas les perdre? On les mets en pot et on y ajoute une marinade! En voici une toute simple que vous pourrez facilement refaire à la maison. Vous pouvez y mariner tous les piments que vous avez. Vous pouvez même y mariner vos poivrons si vous le souhaitez … dans des pots séparés bien entendu!

Ces piments marinés seront excellents dans un hot dog, un hamburger ou en accompagnement avec une pièce de viande de votre choix!

Et n’oubliez pas! Portez TOUJOURS des gants lorsque vous travaillez avec des piments forts (même pour les plus faibles comme les jalapeños). La capsaïcine (l’huile qui pique dans votre bouche quand vous les mangez) restera sur vos doigts plusieurs jours sinon et ce, même après avoir lavés vos mains et vous risquez d’accidentellement vous en mettre dans un œil en grattant celui-ci ou d’autres endroits sensibles … et ça, vous ne voulez pas ça! Si vous n’avez pas de gants à la maison, utilisez des gants à vaisselle ou aller vous en chercher une paire au magasin à 1.00$.

20181024_094338-1.jpg

Portez toujours des gants quand vous travaillez avec des piments forts!
*LE SAVIEZ VOUS: Jalapeños se prononce Halapénios et on prononce a terminaison S.

Jalapeños Marinés

Cette recette produit un pot de piment mariné. Vous pouvez doubler, tripler ou plus encore pour produire plus de pots.

Ingrédients:

  • 6 Jalapeños tranchés finement (voir Note)
  • 1/2 Tasse de vinaigre de cidre de pomme
  • 1/2 Tasse d’eau
  • 2 Cuillère à table de sucre de canne
  • 1 Cuillère à thé de sel casher

Préparation:

Déposer dans un pot les piments tranchés.

20181024_094625-1.jpg

Moi je garde graines et placenta mais vous voudrez peut-être les enlever pour moins de piquant.

 

Dans un chaudron, amener à ébullition le vinaigre, l’eau le sucre et le sel. Retirer du feu dès les premiers bouillons. Verser sur les piments et fermer le pot. Laisser refroidir sur le comptoir environ 1 heure et ensuite placer au frigo et laisser vieillir une bonne semaine avant de consommer.

20181024_094408-1.jpg

On retire du feu aux premiers bouillons. Genre là là!

Note:

Si vous ne tolérez pas bien le goût piquant des jalepeños, vous pouvez retirer les graines et/ou la partie blanche du centre du piment (appelée placenta), cette dernière qui contient la plus grande concentration de capsaïcine (pour en savoir plus à ce sujet, vous pouvez aller lire sur mon article intitulé « Quand ça brûle dans la gueule! »).

Optionnellement, vous pouvez aussi choisir de mariner des poivrons. Vous n’aurez pas de « kick » piquant et ça va vous faire un excellent condiment à ajouter à votre prochain hamburger. Dans le cas des poivrons, je les couperais en lanières.

Et vous? Vous metteriez ces piments marinés sur quoi?

Du caractère qui réchauffe le coeur

Je relisais l’autre matin le texte d’introduction que Patrick a écrit lorsque je suis devenue une collaboratrice FOOD la Bouffe. Il disait: « Vous pourrez venir prendre une bière avec Marie-Lou. »

Ben faites donc ça! Donnez-moi votre feedback, vos impressions sur les bières que je vous propose dans la section commentaires ci-dessous.

J’ai pour vous cette fois des suggestions de bières rassembleuses pour tous ceux qui aiment les bières très savoureuses avec des effluves de café, de chocolat, de caramel, de vanille et de fumée. Cheers!

Carrick – Scotch Ale
Brasserie Le Naufrageur (Carleton-sur-Mer, Qc)
9,25% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
IBU 28

dav

Regardez-moi cette belle mousse, et cette belle robe, d’un noir intense, opaque. Son étiquette appelle au mystère et à l’aventure. Vous ne serez pas déçus! Sa mousse est crémeuse et sucrée.

Au nez, on sent le café, la crème brûlée, le caramel et la fumée.

Le malt fumé qui la compose est bien présent en bouche et très loin d’être désagréable. On la sent épaisse, soyeuse et surtout, pleine de saveurs! Le caramel rappelle celui de la croûte de la crème brûlée.

À déguster au bord d’un feu entre amis.

Malédiction (Milk Stout) (contient du lactose)
Le Saint-Bock
5% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

cof

Trop facile à boire! Bon stout presque noir.

Ce milk stout au cacao et à la vanille a de quoi surprendre. Il rappelle d’emblée les bonbons au caramel au café au cœur fourré au chocolat. J’ai l’impression de boire mon dessert!

Sa mousse, dense au début puis furtive est veloutée en bouche.

On la déguste avec ou sans guimauves.

Abel Turcault (Scotch Ale forte)
Microbrasserie de l’Île d’Orléans
8% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

dav

C’est un collègue à moi qui m’avait parlé de cette bière, qui porte le nom de son ancêtre.

Un peu d’histoire: Abel Turcault, était un fermier et un meunier établi sur l’Île d’Orléans en 1668! On lui avait octroyé une terre et lui avait donné le rare et prestigieux titre de maître farinier. Et pour cause, c’était le seul meunier de la place (pour le propriétaire de l’île) et le pain occupait alors une place très importante dans l’alimentation!

Bière brune caramélisée inspirée par les brassins écossais, sa couleur est aussi ambrée et opaque que la bouteille.

Son goût est fort en alcool et mériterait un temps de pause pour s’assouplir un peu. Elle a un potentiel de garde dont la durée m’est inconnue mais j’aimerais attendre 1 an ou 2 avant de la déguster la prochaine fois.

Réincarnation (Berliner Weisse)
Saint-Bock
4% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
Bière légère

dav

La bouteille indique Ananas et citron. J’étais très curieuse.

Au nez, c’est la prédominance de l’ananas mûr qui rafle toute l’attention. On a envie tout de suite d’y plonger les lèvres.

ERREUR!!!

Son goût est sûr et le citron domine sur tout. L’ananas se fait trop discret et n’est présent qu’en finale. On note aussi des pointes de pomme verte très acidulée.

J’ai été incapable de la finir, elle a fini dans l’évier. Quelle déception! Je m’attendais à plus de sucre ou au moins, moins d’acidité. C’est de loin la pire bière de la Brasserie Saint-Bock que j’ai eu la « chance » de goûter.

Peut-être qu’en modifiant la recette pour en créer une Goose, on aurait un résultat plus intéressant.

La Bièrothéorie avec Marie

IBU: L’IBU (ou International Bitterness Unit) est utilisée par les brasseurs pour mesurer l’amertume de leur bière. Cette mesure est généralement déterminée théoriquement par l’agent d’amertume contenu dans le houblon (une part par million d’isohumulone). Rappelez-vous une seule chose: Plus l’indice IBU est élevé, plus elle sera amère.

Pour les gens qui n’aiment pas la bière, la question de l’amertume revient souvent; c’est souvent la cause de ce dégoût alimentaire. Donc, logiquement, si quelqu’un vous dit qu’il n’aime pas la bière, ne lui suggérez pas d’emblée une IPA, très fortement houblonnée! Allez-y plutôt avec une bière caramélisée comme une scotch ale ou un porter ou encore une NEIPA comme la Milkshake NEIPA de Le BockAle dont je vous ai parlé récemment. Elle est moins amère que sa cousine la IPA et surtout fruitée et juteuse à souhait. Les stouts peuvent également être conseillés, malgré leur IBU souvent élevé, puisque les malts qui les composent déterminent beaucoup plus leur saveur fumée ou caramélisée que le houblon.

Bonne dégustation!

Rendez-vous avec la saveur

Je vous propose cette fois de déguster des bières toutes différentes, mais qui sont savoureuses et originales, soit par leur saveur ou par leur composition. La Milkshake NEIPA composée de lactose, une blonde forte au Chardonnay, une DIPA Australe pleine de jus et la Toulnustouc, une Gose à l’argousier.

Milkshake NEIPA
Le BockAle
6% alc. / vol. – Cannette 500 ml

dav

Wow! Qu’est-ce qui s’est passé dans ma bouche? Cette bière est comme un pina colada très doux et pétillant et sans tout ce sucre!

Au nez, invitante. Arômes subtils de fruits tropicaux, ananas mûr et coco.

En bouche, contrairement à plusieurs NEIPA et IPA, le houblon est présent mais si bien balancé que son amertume est « accotée » par le jus,  ce qui la rend encore plus agréable que ses semblables.

On ajoute du lactose aux Milkshake IPA, ce qui leur donne une texture et un goût uniques. Le lactose donne à cette bière un effet de kéfir au pina colada. Juste wow! Je vais essayer de m’en faire des réserves et de ne pas toutes les boire tout de suite!

Blonde au Chardonnay – Brassin saisonnier
La Barberie
10% alc. / vol. – Bouteille de verre ambré 500 ml

dav

Au nez, pommes et poires mûres.

Cette bière, composée de Chardonnay, rappelle un vin mousseux. Elle est longue en bouche et liquoreuse à souhait avec ses 10% d’alcool.

Soyeuse, fruitée et vive, elle est très agréable. Je la dégusterais volontiers sur une terrasse.

On note particulièrement son bon goût de caramel blond et de raisin rouge très mur.

À déguster avec un bon fromage à pâte semi-ferme : Saint-Paulin, Oka, Tête dure, Fêtard ou encore une bonne pâte molle qui a du caractère: P’tit délice de St-Gérard-de-Weedon bien fait et une bonne baguette.

DIPA Australe
Brasseurs sur demande
Bière forte 8,6% alc. / vol. – bouteille verre ambré 500 ml

dav

Je dois vous avouer que j’étais sceptique au début. Cette bière, composée des houblons Vic Secret, Ella et Topaz est résineuse au nez. On y dénote un arôme particulier de cèdre.

En bouche, elle a des accents de pomme très mûre qui nous rappelle le cidre de glace. On dénote aussi un agrume rouge (j’hésite entre l’orange sanguine et le pamplemousse rose) et de la mangue. Elle est juteuse et houblonnée à souhait.

Elle gagne à être savourée lentement et pas trop froide pour pleinement goûter à son jus.

Toulnustouc
Gose à l’argousier
Brasserie St Pancrace
4,6% alc. / vol. – bouteille de verre ambré 500 ml

Les bières de type Gose, élaborées selon une technique de brassage allemande à haute fermentation, ont cette particularité d’êtres élaborées à partir de sel (d’eau salée) et de blé suri.

Les baies d’argousier, la coriandre et le sel de mer sont quelques-uns des ingrédients qui font de cette bière une gose bien appréciable.

Son indice IBU étant assez faible (IBU 10), on peut facilement déguster la subtilité de l’eau salée et des alléchantes baies d’argousier. Les houblons Citra et Mandarina Bavaria qui la composent lui donnent une amertume citronnée (causée sans doute par les houblons mais aussi par le blé suri) et une finale sèche en bouche.

C’est très doux. En fait, ça manque de saveur par rapport à ce que je suis habituée à boire. On dirait un Perrier houblonné.

À déguster avec un bon plat de poisson.

dav

La Balade Gourmande

Lorsque mon amoureuse m’a parlée de La Balade Gourmande, j’avoue que je ne connaissais pas ça. Elle m’explique alors que c’est dans le coin de Princeville et qu’on y visite et y goûte les produits des producteurs locaux … I’M IN!

Dans la semaine, j’annonce mon désir de faire La Balade et ça attire l’attention de Sandra Vigneux, DG de l’événement qui poste sur sa page Facebook:

20181005_204844.jpg

Donc le weekend du 6-7 octobre, me voilà sur la route, en superbe compagnie pour aller découvrir des nouvelles saveurs. Comment ne pas aimer sa fin de semaine?

Il faut comprendre que La Balade Gourmande c’est 5 circuits totalisant plus de 300 km. Incapable de me décider sur quel circuit emprunter, je décide de commencer ma journée au Mont Arthabaska où un marché réunissant plusieurs producteurs m’attend.

Sur place j’y fais la rencontre de Mme. Vigneux très généreuse de son temps qui m’aide à planifier ma journée de découvertes et j’y fais quelques achats dont un pesto de tomates séchées de La Tomaterie St-Pierre-Les-Becquets et des herbes salées de Tomaterie et Compagnie.

20181006_195651.jpg

Sur la photo: En compagnie de Mme. Vigneux, DG de La Balade Gourmande!

On reprend la route en direction de Rosé Mignon, Viandes et Charcuteries mais en chemin notre attention se fait dévier par Le Moulin La Pierre. Ici on y fabrique de la farine et on y vend du pain et des pâtisseries en tout genre. Tout est délicieux! On visite le moulin et on profite un peu du décor enchanteur des lieux avant d’acheter une brioche fraîche et de reprendre la route.

20181011_113412.jpg

Sur la photo: Le Moulin La Pierre

On arrive bientôt chez Rosé Mignon, une boucherie au beau milieu de la campagne. En attendant de pouvoir accéder à la tente où on déguste les produits (au fait, TOUTES les dégustations de La Balade Gourmande sont gratuites!) la fille de M. Fréchette, le propriétaire des lieux, nous raconte l’histoire de l’endroit et sa vocation: Toutes les étapes de la transformation sont faites ici, de l’abattage jusqu’à la transformation en produits qui se retrouvent SEULEMENT ici chez Rosé Mignon.

« Oui mais c’est loin! »me direz-vous … Faut y avoir goûté pour comprendre à quel point les produits Rosé Mignon valent le détour! Tous les produits que j’y ai goûté, sans exception, étaient délicieux et à prix souvent inférieurs à ce que l’on retrouve en épicerie. Je crois que je vais commencer à y magasiner régulièrement.

20181006_142319.jpg

Sur la photo: Tellement achalandé chez Rosé Mignon que le personnel est flou!

Après avoir fait nos achats, on reprend la route vers la Fromagerie Warwick. Là on y goûte à deux nouveaux produits de la fromagerie: le Lemeric 1972. Un fromage croûte lavée style Reblochon et le Franc-Gilles, un fromage de type Cheshire. Les deux sont délicieux mais notre choix s’arrête sur le Lemeric 1972, un morceau de fromage fumé et … un sac de tortillon au charbon de bois. J’y trouve également une sauce coréenne de Le Miellerie King. Pas le choix de l’apporter avec nous!

On reprend la route! On a encore un arrêt à faire aujourd’hui et c’est à la Brûlerie des Cantons, pas très loin de la fromagerie.

On y goûte d’excellents produits encore une fois! La région regorge de trésors que je ne connaissais pas encore. J’y reviendrai à coup sûr!

À la brûlerie, on déguste un café, on découvre une multitude d’épices dans la boutique et on repart avec un Gros Louis … Le petit cousin de l’autre gâteau commercial au nom similaire. Un peu trop sucré pour nous mais reste un délice tout de même pour ceux qui ont la dent sucrée!

Déjà 4 heures se sont écoulées et La Balade Gourmande prend fin dans une heure. J’y ai fais de superbes découvertes et je compte bien y retourner l’an prochain! J’ai aussi jasé un moment avec M. Fréchette de chez Rosé Mignon et je devrais les visiter dans le cadre d’un article futur pour FOOD La Bouffe. En bonus, il m’a remis un paquet de jambon (charcuteries) que j’ai dévoré. Tellement bon!

On revient à la maison avec une glacière remplie de trucs à déguster et des idées repas plein la tête! Encore une fois, la région m’a convaincue qu’il est fort possible de s’alimenter localement pour quelqu’un qui prend la peine de fouiller un peu.

20181006_173523.jpg

Sur la photo: Oui je suis un viandosaure et je m’assume totalement!

L’an prochain faites comme moi! Embarquez une glacière vide et partez en bonne compagnie découvrir (ou redécouvrir) La Balade Gourmande. Vous allez adorer!

Y êtes-vous déjà allé? Parlez m’en en commentaires!

La Tarte Impossible

Dimanche, jour de repos … Ceux qui me connaissent savent ce que je fais les jours de repos … Je cuisine!

Bref, je suis assis au divan avec mon amoureuse et je me promène sur Pinterest à la recherche d’une recette à essayer quand je tombe sur ceci:

20181008_115337.jpg

Sur la photo: Par l’infographie je dirais les années 70. Et vous?
Source: Pinterest

Au premier coup d’œil, je suis accroché par le titre. « The Impossible Pie » ou si vous préférez, La Tarte Impossible. Je prend le temps de lire pour voir ce qu’elle à d’impossible quand je tombe sur un détail intéressant.

On fout tout dans le même bol en même temps, on mélange et on met au four et à sa sortie, la croûte se sera formée, la tarte sera remplie et la garniture aura prit sa place toute seule sur le dessus?! Je suis septique alors je propose d’essayer la recette pour le souper afin de voir si les ingrédients prennent vraiment leurs place tout seuls. Évidemment ça passe au conseil (on adore essayer!).

Curieux de connaître l’origine de cette recette, j’effectue quelques recherches pour découvrir que cette recette aurait, selon toutes vraisemblances, vue le jour dans les années 70 et était imprimée au verso des boîtes de mélanges à pâte Bisquick de la compagnie General Mills.

Bien que l’origine exacte de cette recette se perd dans l’histoire, la recette originale, à base de noix de coco râpée, aurait été inspirée de livres de cuisine du sud des États-Unis.

La Tarte Impossible

Cette recette permet de faire une tarte de 10 pouces (25 cm.).

Ingrédients:

  • 4 Oeufs
  • 1/4 Tasse de margarine (du beurre peut aussi fonctionner)
  • 1 Tasse de sucre granulé
  • 1/2 Tasse de farine tout-usage
  • 1/4 Cuillère à thé de sel
  • 1/2 Cuillère à thé de poudre à pâte
  • 2 Tasses de lait (j‘ai utilisé du 2%)
  • 1 Tasse de noix de coco râpée non sucrée
  • 1 Cuillère à thé d’essence de vanille

Préparation:

C’est à cette étape que s’opère la merveille! On ne devrait pas l’appeler La Tarte Impossible mais plutôt La Tarte Impossiblement Facile ou encore La Tarte Impossible à Rater!

20181008_192218.jpg

Sur la photo: Le produit fini!

Préchauffer le four à 350°F (environ 175°C)

Dans un mélangeur ajouter tous les ingrédients dans l’ordre de votre choix et mélanger jusqu’à ce que tous les ingrédients soient bien mélangés les uns aux autres. Verser dans un moule à tarte que vous aurez préalablement graissé.

20181008_192646.jpg

Sur la photo: On met tout dans le même bol et on mélange comme si il n’y avait pas de lendemain!

Mettre au four pour 1 heure.

À la sortie du four, la tarte sera molle au centre mais c’est parfaitement normal. Elle aura aussi probablement gonflée. À l’aide d’une fourchette, piquer à quelques endroits de la tarte pour laisser s’échapper la vapeur chaude qui pourrait être emprisonnée à l’intérieur. Laisser reposer une bonne demie-heure avant de servir.

20181008_192503.jpg

Sur la photo: Tout est à sa place! Croûte, appareil et garniture!

Cette tarte aux œufs est absolument délicieuse  servie avec de la crème glacée … Mmm!

J’aurais bien aimé vous dire que j’ai encore bien de quoi à dire au sujet de cette tarte impossible-pas-impossible mais non! La seule chose c’est que vous pouvez expérimenter avec les essences et les garnitures pour en faire une version de votre choix. Par exemple, vous pouvez ajouter 1/3 Tasse de jus de citron et le zeste d’un citron dans le mélange pour en faire une version aux agrumes et noix de coco!

Vous connaissez d’autres recettes issues des années 70 dans le même genre? N’hésitez pas à me les faire parvenir! J’adorerais les essayer!

Noix Sweet & Spicy du Terroir

ATTENTION: Cet article peut contenir des traces de noix

Tout l’été j’ai rencontré des producteurs sympathiques et parcouru les événements gourmands de la région à la recherche de nouveaux produits avec lesquels travailler. Aujourd’hui je me gâte avec une recette contenant 3 produits que j’adore!

Note

Si vous n’avez pas ces produits sous la main, vous pouvez utiliser son équivalent que vous trouverez probablement en épicerie mais que le goût final va définitivement varier de ce que je vous présente ici aujourd’hui.

Toute cette idée à commencée à mûrir dans ma tête quand j’ai rencontré Michael Parent de Millebois. On a longuement discuté de ses produits et l’entrevue est vite virée à une belle discussion philosophique assis devant la cabane à sucre de l’Érablière Roger Masson de Compton et je suis reparti de là non seulement avec quelques-uns des excellents produits de Millebois mais une bouteille de sirop d’érable vieilli en fût de bourbon de l’érablière!

Ensuite, j’ai rencontré David Croteau du Domaine Brittania Mills. David à été très généreux de son temps et m’a apprit beaucoup sur les piments forts. Je suis reparti de là avec son assortiment complet de sauces plus 2 prototypes et une poudre-qui-tue-la-mort.

Depuis je travaille régulièrement avec ses produits mais je voulais faire un snack … une collation épicée avec.

Et là viennent Les Comptonales que j’ai couvert en long et en large sur ma page Facebook. Là j’y ai rencontré Frédérick Martel-Leech et Josianne Viau de Les As du Fumoir. Ses épices fumées m’ont charmées.

Et j’avais là tous les ingrédients qu’il me fallait pour faire ma collation …

Noix Sweet & Spicy du Terroir

Produit 4 tasses (environ 680 grammes) de noix.

Ingrédients:

  • 4 tasses de noix mélangées (j’ai choisi arachides, amandes et noix de cajou)
  • 2 Cuillères à table de sauce Chaude Boucane du Domaine Brittania Mills
  • 3 Cuillères à table de cassonade
  • 1 Cuillère à table de sirop d’érable vieilli en fût de bourbon de l’Érablière Roger Masson
  • Sel fumé de Les As du Fumoir

Préparation:

Préchauffer le four à 350°F (Environ 175°C).

Dans un bol allant au micro-ondes, mélanger la cassonade, la sauce forte et le sirop d’érable. Chauffer au micro-ondes à haute intensité pendant 30 secondes et mélanger une seconde fois pour s’assurer que le mélange soit homogène.

Verser les noix dans un grand bol et y ajouter le mélange de sucre et de sauce. Bien enrober toutes les noix et verser sur une grande plaque à cuisson recouverte d’un papier parchemin. Saupoudrer de sel fumé et mettre au four.

20180927_110549.jpg

Sur la photo: À la mi-cuisson, les noix seront encore collantes mais vous voudrez déjà les manger!

Laisser cuire 15 minutes en retournant les noix à la mi-cuisson.

Note

Les noix seront molles à la fin de la cuisson. Ne vous inquiétez pas! En refroidissant, les noix deviendront croquantes.

Vous obtiendrez alors des noix sucrées, fumées et salées avec une finale un peu piquante en gorge très accessible même pour les gens qui ne sont pas très habitués de manger épicé.

Pour une version plus violente, vous pouvez opter pour la Chaude Boucane Extrême ou j’irais même jusqu’à suggérer La Déraillée. Répartie sur l’ensemble des noix, la sauce sera plus douce que goûtée seule alors vous pouvez y aller « All In »!

Vos collations vont devenir très agréables!

Gardez vos noix dans un contenant hermétique une fois refroidies pour éviter le désagrément de vous retrouver avec une « motte » de noix collées!