Il fait soif!! C’est pas de la petite bière!

Avec la canicule qui sévit sur le Québec depuis plusieurs jours, on cherche à se rafraîchir par tous les moyens. ça sent les vacances! Il fait soif! Pour les vacances, je vous suggère une petite virée haute en saveurs avec des bières toutes différentes, mais rafraîchissantes et très surprenantes.

La Sanguinaire
6% (format 500 ml, verre ambré)

Le Saint-Bock – Brasserie Artisanale (ar les Brasseurs du Monde à St-Hyacinthe)

Sanguinaire

Pale Ale à l’orange sanguine.

Sa mousse est furtive mais adhère au verre. Ses bulles sont très fines et peu présentes en bouche, malgré l’effervescence remarquée lors du versement. Sa robe d’un miel doré orangé fait saliver d’envie. Les premières gorgées sont astringentes et désagréables à froid. Ce n’est qu’un peu tempérée qu’on peut apprécier sa saveur botanique, son sucre naturel bien dosé. Un mi-chemin bien réussi entre citron et orange, tangerine.  J’ai noté aussi des arômes de cidre sans sucre, de compote de pommes. Elle est longue en bouche et très agréable.

C’est une Vermont-Style Pale Ale (IPA de style vermontoise). Les deux houblons qui composent son arôme, le Simcoe et le Citra, très aromatiques, sont ici bien dressés pour que cet audacieux mélange soit frais et surprenant.

Mention spéciale pour l’étiquette, fort jolie.

Doux Bisous
Witbier 4,8% alc./vol. (format 500 ml, verre ambré)

Avant Garde Artisans Brasseurs, Montréal, Québec

(Consommée à l’heure du lunch avec un sandwich vegan au BBQ « effiloché »)

DSC_5627

Aux fleurs de jasmin et aux feuilles de lime kaffir. Simplement délicieuse, légère, parfumée au jasmin et aux herbes, elle est rafraîchissante, plaisante. Son parfum vif et frais nous transporte en vacances. Sa robe d’une jaune très pâle et clair est splendide. Coup de coeur estival!

La Pépé
Blonde forte aux 5 poivres sauvages, 6% (format 500 ml, verre ambré)

Brasserie Dépareillée, Yamachiche, Québec

Pepe

Incroyable cette bière! Chaque gorgée est onctueuse, surprenante et simplement divine. Son collet de mousse de hauteur respectable est dense et adhère bien au verre. Ses effluves de poivres et d’épices doux invitent à y tremper les lèvres pour goûter. Une belle amertume à saveur orangée se pointe pour s’harmoniser avec les poivres qui la composent.

Vous aimez cet article? Likez, commentez et/ou partagez ici ou sur Facebook

Les courants du houblon

Le houblon est un ingrédient important dans l’élaboration d’une recette de bière. C’est en effet la fleur du plant femelle de l’Humulus lupulus, une vigne de la famille des canabinacées, qui est utilisée dans la fabrication de la bière. Sa « cocotte » d’un vert tendre et vif, cache une résine poudreuse jaune dorée contenant des acides et des huiles essentielles nécessaires dans la concoction de la saveur de la bière.

En fonction de la technique de houblonnage favorisée, il est responsable du développement de l’amertume, des arômes et même de la conservation de la bière, en inhibant la reproduction de bactéries qui pourraient être néfastes. Il agit comme complément important du malt, puisqu’il vient en contrebalancer le sucre.

Il existe 4 grands types de houblonnage de la bière.

Le premier étant le houblonnage dit amérisant. Le houblon est ajouté au début de l’ébullition du moût et est bouilli sur une longue période (env. 60-90 minutes). Attention, cette technique a pour but de rendre la bière amère mais amoindrit grandement les vertus aromatiques des huiles essentielles puisque la cuisson est longue.

Le houblonnage aromatique quant à lui se fait peu de temps avant la fin de la période d’ébullition du moût (env. 15-20 minutes), le tout afin d’optimiser la conservation de l’arôme désiré.

La technique du Whirlpool, quant à elle, se fait à la fin ou après l’ébullition, quand le moût est encore chaud. Ceci permet à la bière d’avoir des arômes frais et moins d’amertume.

Enfin, le houblonnage à cru (en anglais, Dry Hop) est effectué après la fermentation. Ce n’est donc pas la chaleur produite pendant l’ébullition mais plutôt l’alcool qui se charge d’extraire la saveur. Il est pratique surtout pour réduire l’amertume au maximum et plutôt extraire davantage les huiles essentielles pour un arôme et une saveur sans pareils.

Ces 4 techniques sont souvent utilisées dans la confection des IPA (India Pale Ale). Les houblons les plus à la mode sont les houblons américains Citra et Simcoe, ayant tous deux des arômes herbacés (voire même résineux) et d’agrumes. La majorité des IPA sont des bières houblonnées, amères mais agréables en bouche par les arômes tropicaux qui sont bien présents.

Je vous propose donc de déguster une IPA typique et une bière pour le moins « houblonneuse » pour célébrer cette belle plante qu’est le houblon.

Je vous propose donc …

Infamous IPA de Granville Island Brewing
Bière forte, 6% (En fût au restaurant ou en bouteille – Aussi disponible en épicerie)

J’ai goûté pour vous …

Les Quatre Surfeurs de L’Apocalypso
Bière forte tropicale, 6,5% (600 ml, verre ambré)
Brasserie Le Trou du Diable, Shawinigan, Québec

DSC_5391

« Amèrement houblonnée / houblonneusement amère! »

Au nez, une pointe de résine de conifère.

Sa robe jaune ambrée est belle; sa texture, soyeuse. La premier contact lingual est doucereux, rappelle le cacao feutré, mêlé à la clémentine et la tangerine; une espèce d’Orange Julep alcoolisé (lacté et amer). Malgré la promesse à l’endos de la bouteille d’une « écume abondante », son collet de mousse est largement insuffisant et trop fin et disparaît après 3 minutes dans le verre. Ses bulles fines sont évasives.

Attention, son abord plutôt agréable est une ruse. Derrière une si belle promesse se cache une violente amertume qui perdure gorgée après gorgée. On goûte la pelure blanche des agrumes. Son nez est fumé, l’alcool est puissant, surtout en finale.

Une fois tempérée, elle est toujours aussi houblonnée et amère, mais également sapinée, sucrée et veloutée. c’est déconcertant!

Le reste de la bouteille a été transformé en mimosa avec un jus d’orange avec pulpe. La saveur d’orange mûre sucrée ressort beaucoup plus et c’est beaucoup plus agréable en bouche. Bonne idée comme mimosa estival.

Liens Connexes:

Granville Island Brewing (Site Web)
Microbrasserie Le Trou du Diable (Site Web)

Crédit Photo:

Michael Parent et Marie-Lou Perreault

Nouvelle Collaboratrice!

Quand j’étais au secondaire, j’ai fais plusieurs écoles et je me suis retrouvé un jour à la Polyvalente Montignac, à Lac Mégantic, où j’étais le petit gars de la grande ville (Sherbrooke) qui arrivait. J’étais tassé et ça a été difficile d’y faire ma place.

Et puis un jour est arrivés une fille d’une ville encore plus grande que d’où je venais … Elle arrivait de Montréal! Avec ses cheveux de couleur, ses vêtements à la dernière mode et son perfecto noir en latex, elle faisait parler d’elle par son extraversion et sa couleur unique. Elle est vite devenue une amie. Je parle de Marie-Lou Perreault!

Marie-Lou est aujourd’hui est en couple (désolé les gars!) et est une maman hyperactive d’une belle tribu de cinq enfants et quand elle a un moment pour relaxer un peu, elle aime s’asseoir et prendre le temps de déguster une bonne bière.

C’est ce moment que Marie-Lou partagera avec vous au fur et à mesure de ses découvertes. Elle vous donnera une critique complète de ses dégustations et vous donnera certainement le goût d’en boire une vous aussi!

Donc bientôt sur FOOD La Bouffe, vous pourrez « Prendre une bière avec Marie-Lou »!

Le Festibière de Sherbrooke

Samedi dernier, dans le pur intérêt de vous tenir informés de ce qui se passe sur la scène gastronomique de Sherbrooke, je me suis présenté au Festibière qui avait lieu au parc Victoria (Yeah right!). La température qui menaçait de tremper les festivaliers et les bénévoles a finalement fait place à un beau (et très chaud) soleil. Pour me rassasier, j’ai bien dû boire quelques verres … Parce que faut pas se déshydrater qu’ils disent hein?

20180530_113839.jpg

Pour la journée de samedi, celle-ci a commencée un peu lentement puisque la température était incertaine mais en début d’aprés-midi, les gens affluaient par dizaines et lorsque j’ai quitté, vers 15h30, le site était plein! Les gens buvaient, mangeaient, jouaient aux jeux sur place … L’ambiance de Beer Garden y était et aux dires des organisateurs de l’événement, il reviendra!

20180530_115833.jpg

En effet dans un bilan émis par le comité organisateur de l’événement, on parle d’achalandage au delà des attentes et de barils vides pour certains exposants ce qui est, une excellente nouvelle au final! Les organisateurs sont confiants que le succès de cette année attirera de nouveaux exposants ainsi qu’un plus grand achalandage pour l’an prochain.

Je n’ai pas eue la chance d’assister aux spectacles présentés en soirée mais aux dires des organisateurs, Mc12 a eu droit à plusieurs rappels avant de finalement pouvoir quitter la scène!

20180527_110024.jpg

J’ai goûté à 6 bières au total de 3 microbrasseries différentes et elles étaient toutes bonnes (dont une à la framboise et une vieillie en fût de bourbon) mais au final, mon coup de cœur de la journée revient à la Brasserie Oshlag où j’ai goûté une Stout au Caramel Salé et la Ippon, une bière au gingembre. Des délices! Mention spéciale à la Microbrasserie Shelton qui a aussi été très populaire lors de l’événement!

20180529_203124.jpg

Au niveau gastronomique, il y avait des choix forts intéressants mais je n’ai pas pu résister à la tentation de goûter les côtes levées de La Retenue avec leur sauce BBQ à l’expresso (Non mais regardez leur barbecue! Un monstre!) ainsi que la torsade au bacon du Pain Voyageur. Je suis revenu le dimanche dans le but de manger des Chicharron (Peau de porc frite) que La Retenue vendait le samedi mais l’article n’était plus au menu … Oh well … On se reprendra une autre fois!

Si l’événement revient l’an prochain (et il reviendra selon ce que disent les organisateurs) j’y serai! Y serez vous?

Si vous y étiez cette année, quelles bières avez-vous goûtés? Qu’avez-vous mangés? Donnez moi votre avis dans les commentaires ci-dessous!

Liens Connexes:

Le Festibière de Sherbrooke
Brasserie Oshlag
La Retenue
Le Pain Voyageur
Biérerie Shelton