Du caractère qui réchauffe le coeur

Je relisais l’autre matin le texte d’introduction que Patrick a écrit lorsque je suis devenue une collaboratrice FOOD la Bouffe. Il disait: « Vous pourrez venir prendre une bière avec Marie-Lou. »

Ben faites donc ça! Donnez-moi votre feedback, vos impressions sur les bières que je vous propose dans la section commentaires ci-dessous.

J’ai pour vous cette fois des suggestions de bières rassembleuses pour tous ceux qui aiment les bières très savoureuses avec des effluves de café, de chocolat, de caramel, de vanille et de fumée. Cheers!

Carrick – Scotch Ale
Brasserie Le Naufrageur (Carleton-sur-Mer, Qc)
9,25% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
IBU 28

dav

Regardez-moi cette belle mousse, et cette belle robe, d’un noir intense, opaque. Son étiquette appelle au mystère et à l’aventure. Vous ne serez pas déçus! Sa mousse est crémeuse et sucrée.

Au nez, on sent le café, la crème brûlée, le caramel et la fumée.

Le malt fumé qui la compose est bien présent en bouche et très loin d’être désagréable. On la sent épaisse, soyeuse et surtout, pleine de saveurs! Le caramel rappelle celui de la croûte de la crème brûlée.

À déguster au bord d’un feu entre amis.

Malédiction (Milk Stout) (contient du lactose)
Le Saint-Bock
5% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

cof

Trop facile à boire! Bon stout presque noir.

Ce milk stout au cacao et à la vanille a de quoi surprendre. Il rappelle d’emblée les bonbons au caramel au café au cœur fourré au chocolat. J’ai l’impression de boire mon dessert!

Sa mousse, dense au début puis furtive est veloutée en bouche.

On la déguste avec ou sans guimauves.

Abel Turcault (Scotch Ale forte)
Microbrasserie de l’Île d’Orléans
8% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

dav

C’est un collègue à moi qui m’avait parlé de cette bière, qui porte le nom de son ancêtre.

Un peu d’histoire: Abel Turcault, était un fermier et un meunier établi sur l’Île d’Orléans en 1668! On lui avait octroyé une terre et lui avait donné le rare et prestigieux titre de maître farinier. Et pour cause, c’était le seul meunier de la place (pour le propriétaire de l’île) et le pain occupait alors une place très importante dans l’alimentation!

Bière brune caramélisée inspirée par les brassins écossais, sa couleur est aussi ambrée et opaque que la bouteille.

Son goût est fort en alcool et mériterait un temps de pause pour s’assouplir un peu. Elle a un potentiel de garde dont la durée m’est inconnue mais j’aimerais attendre 1 an ou 2 avant de la déguster la prochaine fois.

Réincarnation (Berliner Weisse)
Saint-Bock
4% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
Bière légère

dav

La bouteille indique Ananas et citron. J’étais très curieuse.

Au nez, c’est la prédominance de l’ananas mûr qui rafle toute l’attention. On a envie tout de suite d’y plonger les lèvres.

ERREUR!!!

Son goût est sûr et le citron domine sur tout. L’ananas se fait trop discret et n’est présent qu’en finale. On note aussi des pointes de pomme verte très acidulée.

J’ai été incapable de la finir, elle a fini dans l’évier. Quelle déception! Je m’attendais à plus de sucre ou au moins, moins d’acidité. C’est de loin la pire bière de la Brasserie Saint-Bock que j’ai eu la « chance » de goûter.

Peut-être qu’en modifiant la recette pour en créer une Goose, on aurait un résultat plus intéressant.

La Bièrothéorie avec Marie

IBU: L’IBU (ou International Bitterness Unit) est utilisée par les brasseurs pour mesurer l’amertume de leur bière. Cette mesure est généralement déterminée théoriquement par l’agent d’amertume contenu dans le houblon (une part par million d’isohumulone). Rappelez-vous une seule chose: Plus l’indice IBU est élevé, plus elle sera amère.

Pour les gens qui n’aiment pas la bière, la question de l’amertume revient souvent; c’est souvent la cause de ce dégoût alimentaire. Donc, logiquement, si quelqu’un vous dit qu’il n’aime pas la bière, ne lui suggérez pas d’emblée une IPA, très fortement houblonnée! Allez-y plutôt avec une bière caramélisée comme une scotch ale ou un porter ou encore une NEIPA comme la Milkshake NEIPA de Le BockAle dont je vous ai parlé récemment. Elle est moins amère que sa cousine la IPA et surtout fruitée et juteuse à souhait. Les stouts peuvent également être conseillés, malgré leur IBU souvent élevé, puisque les malts qui les composent déterminent beaucoup plus leur saveur fumée ou caramélisée que le houblon.

Bonne dégustation!

Une Parfaite Pas Si Parfaite

Cette fois-ci, je vous fais part de mes dégustations de deux bières aux framboises qui semblaient prometteuses, d’une bière blanche au thé à l’abricot et une bière Éphémère vraiment délicieuse.

Parfaite
Bière aux framboises
Multi-Brasses, 5% (341 ml, verre ambré)

« L’imparfaite »

Parfaite

Bière aux framboises de la Brasserie Multi-Brasses, à Tingwick, Québec.

Au nez, à l’ouverture de la bouteille, on sent la mie de pain fraîche tartinée de confiture de framboises. En la versant, on aperçoit tout de suite sa magnifique robe grenat et son petit collet de mousse rose et dense, qui adhère bien au verre.

Au nez, maintenant dans le verre, l’odeur de levure du pain frais tartiné aux framboises persiste.

Encore fraîche, la première lampée frétille très rapidement sur la langue, avec ses bulles fines et nombreuses, pour laisser place au jus de framboises fraîches, sans sucre.

Saveur un peu courte en bouche, on la voudrait peut-être moins astringente et « levurée ».

Tempérée, on dénote des saveurs de fruits rouges acides, canneberges, groseilles et framboises, bien entendu, sont prédominantes. Son goût de bière est frais mais assez présent et rappelle les lager commerciales.

Rafraîchissante, désaltérante. Goût nouveau mais mal marié au fruit.

Au dos de la bouteille, il est écrit que 20 framboises ont été nécessaires pour « donner la saveur authentique et généreuse de cette bière ». Une demi-vérité qui ne laisse aucun arrière-goût, ni envie d’y revenir.

Éphémère Fraise et Rhubarbe
Bière de blé aux fruits (bière sur lie)
Unibroue/Sleeman, 5,5% (341 ml, verre ambré)

« Jamais décevant! »

Ephemere

Sa jolie robe rosée et son collet de mousse dense et aromatique mettent l’eau à la bouche. Le collet de mousse est généreux et permet à toute l’arôme et la saveur de la bière de bien de développer. On laisse quelques instants descendre mais il reste présent tout au long de la dégustation. C’est bien agréable.

Son goût de fraise presque mûre a ce petit goût acide et vert invitant et une amertume appétissante. Cette bière est parfaite pour un long apéro sur la terrasse.

Son goût rappelle la fraise fraîchement cueillie, dégustée dans le champ lors de la cueillette un bel après-midi de juin ensoleillé et venteux.

Bravo Éphémère! Encore une fois, c’était très réussi!

L’Abricothé
Bière blanche à l’abricot et au thé, 5,3% (500 ml, verre ambré)
Brasserie Brasseurs du Monde, St-Hyacinthe, Québec

« Surprenante! »

Abricothe

Incroyable bière! Bon brassin!

Une bonne blanche douce au goût. Rappelle le bon goût des thés et tisanes aux fruits dans une bonne bière réconfortante froide.

Bonne en apéro comme en soirée chaude d’été. Accompagnerait bien des fromages à pâte semi-ferme.

Ale à la framboise
5% alc./vol.  (bouteille verre ambré 341 ml)
Brasserie McAuslan

McAuslanFramboise

Cette bière, produite avec des framboises fraîches, est désaltérante et conserve l’amertume bien équilibrée que nous connaissons des produits McAuslan. Sa robe d’un rouge rubis et ses arômes fruités sont invitants…

En bouche, le goût du jus de framboise naturel (lire peu sucré) est très présent. Tellement, en fait, qu’on apprécie peu le mélange des goûts avec la bière. On dirait une Griffon blonde avec du jus de framboises ajouté dedans.

C’est bon et de bonne qualité, mais sans plus.

À bientôt, parce que la rentrée, ça donne soif! 🙂