Écorces D’Oranges Confites: 3 Façons

Ceux qui me suivent depuis le Jour 1 savent que je raffole des agrumes sous toutes ses formes. Encore mieux quand on peut les transformer et les utiliser dans des recettes comme dans le Bo Luc Lac ou encore ma Limonade aux Citrons Grillés. La limonade offrant aussi un beau potentiel pour vos festivités!

Mais à l’approche des fêtes, je voulais vous offrir une petite douceur aux saveurs d’agrumes sous la forme d’écorces d’oranges confites mais apprêtée de 3 façons différentes: Dans le sirop (légèrement alcoolisé), enduites de chocolat et au sucre.

Les 3 versions sont tout simplement délicieuses et seront parfaites si servis en digestifs ou encore pour garnir un cocktail!

Et ne vous en faites pas! On a beau être à quelques jours des festivités de fin d’année, vous aurez amplement le temps de le faire!

Écorces D’Oranges Confites: 3 Façons

Ingrédients:

  • 4 Oranges Navel (voir Notes)
  • 1 Tasse d’eau
  • 1 Tasse de sucre granulé
  • 2 Cuillères à soupe de sirop de maïs (clair de préférence mais facultatif)

Version au sucre:

  • 1/2 Tasse de sucre granulé

Version au chocolat:

  • 100-200 Grammes de chocolat 70% (ou chocolat à l’orange)

Version en sirop:

  • Sirop de la recette originale
  • 2 Onces de Grand Marnier (ou Triple Sec)

Notes:

Bien que vous puissiez utiliser n’importe quelle variété d’orange (voir même d’agrumes) pour exécuter cette recette, sachez que l’orange Navel offre une pelure plus épaisse et donc plus facile à travailler.

Préparation:

Trancher les oranges en deux et à l’aide d’une cuillère, évider celles-ci.

20181219_153837.jpg
Ne pas oublier de bien enlever le nœuds aussi!

Trancher ensuite chaque moitié en 2 et retirer le plus de la partie blanche de la peau que possible et ensuite couper chaque morceaux en lanières de plus ou moins 2 mm.

20181219_163645.jpg
L’albédo fait partie du mésocarpe (Partie séparant la peau de la chair de l’orange).

Le Saviez-Vous:

La partie blanche, appelée albédo est la partie blanche se trouvant sous la pelure de l’orange. Cette partie, riche en pectine, n’est pas nécessaire à la recette et permettra d’obtenir un produit final plus beau esthétiquement. Rien ne vous oblige à la retirer si vous n’en avez pas envie … Votre choix!

20181219_153756.jpg

Couper en lanières les écorces d’orange.

Ensuite, placer toutes les lanières ainsi obtenues dans une casserole et les couvrir d’eau, porter à ébullition et retirer l’eau. Répéter le processus de 3 à 5 fois. Cette étape est importante puisqu’elle permet de retirer l’amertume que pourrait avoir les écorces une fois confites.

20181219_153647.jpg

Couvrir d’eau et porter à ébullition … de 3 à 5 fois … OBLIGÉ LÀ!

Réserver les lanières bouillies et dans la même casserole, mettre l’eau, le sucre et le sirop de maïs. Porter à ébullition en remuant constamment (voir Note) et ajouter les lanières d’orange. Réduire à feu doux et laisser mijoter de 20 à 25 minutes.

20181219_153623.jpg

Non ce n’est pas de l’art abstrait … c’est votre mélange d’eau, sirop et de sucre avant la cuisson!

Note:

Ne JAMAIS mais au grand jamais laisser une casserole remplie de liquide sucré sans surveillance sur le four. Lorsque le sucre bouille, il prend de l’expansion et non seulement ça pourrait faire un beau gros dégât sur votre four et le plancher de la cuisine mais vous risquez aussi de graves brûlures et ça … on veut éviter ça!

Lorsque la cuisson est terminée, passer les écorces dans une passoire et les laisser égoutter en prenant soin de recueillir le sirop en plaçant un plat sous la passoire. Réserver le sirop.

Pour les écorces dans le chocolat, laisser sécher à l’air libre environ 4 heures ou jusqu’à ce que les écorces soient moins collantes. Pour les autres versions, vous n’avez pas à attendre …

Version 1: Au sucre

Mettre le sucre dans un bol et déposer une partie (ou toutes) les écorces. Mélanger le tout jusqu’à ce que toutes les écorces soient enduites de sucre et laisser ensuite sécher sur un papier parchemin pendant 4 heures à l’air libre.

Version 2: Dans le sirop

Verser le sirop refroidi dans un pot avec couvercle hermétique et ajouter 2 onces de liqueur d’orange (Grand Marnier ou Triple Sec sont d’excellents choix). Ajouter une partie des écorces d’orange et fermer le pot. Laisser reposer 24 heures avant de vous servir! Peuvent être mangées comme ça ou encore ajoutés en garnitures à un cocktail pour un petit goût d’agrume fort agréable en bouche.

Version 3: Au chocolat

Dans un bain-marie ou au micro-ondes (voir Note), faire fondre le chocolat de votre choix. Enduire toutes les écorces ou seulement la moitié (au choix) et les placer sur une lèche-frite recouverte de papier parchemin. Placer ensuite les écorces enduites au congélateur 15 minutes ou jusqu’à ce que le chocolat ait figé de nouveau.

Laquelle de ces 3 versions vous plaît le plus? Discutez en sur Facebook ou ici en commentaires!

Biscuits Rustiques

Jeune, à Noël, la table se remplissait de mille et une merveilles sucrées. Ma mère préparait pendant tous le mois, le festin qui allait être dévorée en seulement une journée mais elle adorait le faire parce que les yeux émerveillés de la famille était son salaire et ça lui donnait assez d’énergie pour répéter l’année suivante …

Je n’échappais pas à cet émerveillement! Le petit Dubuc, le nez accoté sur le bord de la table à regarder, les yeux grands ouverts, toutes ces sucreries qu’il ne pouvait pas toucher avant le grand jour c’était de la torture!

Aujourd’hui, je peux en faire et pourtant, j’en fais rarement. Une question de goûts qui ont changés j’imagine mais pour vous et pour faire plaisir aux gens qui m’entourent, j’ai décidé de m’y attaquer cette année.

La semaine dernière, j’accumulais les échecs en matière de création de recettes. Lundi j’ai tenté une recette de biscuits (sur laquelle je planche toujours d’ailleurs) qui avait le goût escompté mais pas la texture … Mercredi, je préparais un mélange de biscuits que je devais rouler mais le mélange n’avais pas la texture nécessaire à endurer le roulement.

J’ai un peu abandonné …

J’ai décidé de mijoter l’idée dans ma tête en entamant le weekend et j’ai conservé le mélange au frigo en attendant. Puis soudain, samedi soir j’ai eue une idée tellement simple que j’aurais dû y penser bien avant: Écraser la pâte avec un outil pour en faire des biscuits plats!

Les biscuits sont légers, légèrement sucrés et un peu friable. Parfaits pour manger avec un café (alcoolisé ou non) ou un thé en après-midi en attendant que toute la visite soit arrivée ou encore en dessert après un repas copieux. Vous allez vouloir en manger plus d’un c’est garanti!

Biscuits Rustiques

Cette recette vous permettra de faire environ 40 biscuits de 1/8 tasse (environ 25 gr.)

Ingrédients:

  • 3 Tasses de farine tout usage
  • 1 3/4 Tasse de sucre
  • 2 Gros Oeufs
  • 1 Tasse de beurre non salé ramolli

Pour une version plus sucrée:

Pour une version un peu plus sucrée, vous devrez prévoir aussi …

  • 1/4 Tasse de sucre
  • 1 Oeuf

Préparation:

Dans un grand bol, verser le sucre et la farine. Mélanger.

20181210_202933.jpg

Le début de quelque chose de très bon!

Ajouter les œufs et le beurre non salé ramolli et mélanger à la main jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène. Mettre une pellicule plastique sur le bol et laisser reposer au frigo pendant au moins 1 heure.

20181210_203001.jpg

La pâte qui s’est bien reposée au frigo.

Préchauffer le four à 300°F (150°C).

Sortir le bol du frigo et faire des boules de 1/8 tasse (25 gr.) et les placer sur une plaque à biscuits à environ 1-2 pouces (environ 2,5 cm.-5 cm.) les uns des autres. Il est possible de les placer près les uns des autres parce que ces biscuits ne s’écrasent pas à la cuisson. Écraser les boules à l’aide d’une tasse à café (idéalement votre tasse préférée … c’est meilleur!) et placer la plaque au four pour 18-20 minutes.

Lorsque la cuisson est terminée, retirer les biscuits de la plaque, laisser celle-ci refroidir et répéter jusqu’à ce que la table soit remplie de biscuits!

Version plus sucrée:

Battre l’œuf et badigeonner sur les biscuits aplatis prêts à aller au four et saupoudrer de sucre. Cuire selon la méthode décrite plus haut pour un biscuits plus sucré et avec une texture granulée en surface.

Un biscuit tout simple, sans extra, sans épices mais léger et fort agréable accompagné d’un thé ou d’un café. Vous les aimerez j’en suis sûr.

Et vous? Vous en avez des recettes de petites douceurs? Vous aimeriez que je les partagent sur mon blog? Écrivez-moi! Ça me fera plaisir!

Pets de Soeur Deluxe

Article Invité – Maria Vanelli, She Loves Biscotti

Depuis le début du mois de décembre je réalise que je n’ai pas la fibre du pâtissier! Je tente, tant bien que mal, de créer mes propres recettes pour vous les présenter ici mais bien que les saveurs soient au rendez-vous, le résultat final ne me convient pas suffisamment pour que je vous les présentent (pour le moment). Cette semaine seulement, j’ai travaillé sur deux recettes qui ne donnent pas encore le résultat escompté mais je n’abandonne pas!

J’ai trouvé ma kryptonite et je vais travailler à devenir un excellent pâtissier (Si vous êtes pâtissier vous-même et que vous voulez m’avoir dans votre cuisine, je me ferai tout petit et je vous regarderai faire pour apprendre!).

Heureusement, je suis membre de Food Bloggers of Canada et j’ai des collègues blogueurs à ma rescousse! Maria Vanelli du blog She Loves Biscotti m’a permise d’utiliser sa version deluxe d’un classique québécois … Le Pet de Soeur!

Je me souviens étant jeune de m’asseoir au bout de la table et de regarder ma mère rouler de la pâte pour faire, tartes, pâtés et tourtières pour la période des fêtes et quand il restait de la pâte, c’était fête en ville parce que je savais que la casserole de pets de soeur s’en venait! Beurre, cassonade, pâte, lait, jaune d’œuf … simple et délicieux!

Maria vous propose pour la période des fêtes une version deluxe sous la forme de biscuits que vous pourrez manger, avec les doigts tout en jasant avec mononcle ou matante!

Maria - Pet de Soeur 002

Mignonnes petites spirales de pâtes festives …

Pets de Sœur Deluxe

Cette recette vous permettra de préparer environ 40 « pets »

Ingrédients:

Pâte

  • 4 Tasses de farine tout usage + extra pour planche à découper
  • 3 Cuillères à thé de poudre à pâte
  • 1/4 Cuillère à thé de sel

Garniture

  • 3/4 Tasse de sucre brun
  • 1 Cuillère à thé de cannelle en poudre
  • 2 Cuillères à soupe de beurre ramolli
  • 1/2 Tasse de noix de coco non sucrée
  • 1/4 Tasse de groseilles ou cassis
  • 1/4 Tasse de noix finement hachées

Pâte … Partie 2

  • 3 Oeufs
  • 1/2 Tasse d’huile végétale
  • 3/4 Cuillère à thé d’ extrait de vanille
  • 1 Tasse de lait

Préparation:

Préchauffer le four à 375 ° F (190 ° C).

Tapisser une grande plaque à pâtisserie de papier parchemin. Mettre de côté.

Dans un grand bol, tamiser 4 tasses de farine, la poudre à pâte et le sel. Mettre de côté.
Dans un bol moyen, combiner tous les ingrédients de la garniture. Avec vos doigts, travaillez le beurre dans ce mélange. Mettre de côté.

Dans un grand bol à mélanger (avec le batteur sur socle équipé du fouet), fouettez les œufs à vitesse moyenne-élevée jusqu’à ce qu’ils soient bien mousseux (environ 2-3 minutes). Ajouter l’huile et l’extrait de vanille. Continuer à fouetter jusqu’à l’obtention d’un mélange homogène.

Changer le fouet pour la pagaie. Ajouter en alternance le mélange de farine et le mélange le lait. Mélanger à basse vitesse jusqu’à ce que le mélange soit bien brassé.

Séparer le mélange en deux.

Placez une moitié du mélange sur une planche farinée (c’est une pâte collante, alors assurez-vous que votre planche et votre rouleau à pâtisserie soient bien farinés). Abaisser la pâte jusqu’à l’obtention d’un rectangle de 16 x 10 pouces (environ 40 x 25 cm.) d’environ 1/4 à 1/2 pouce (0,5 à 1 cm.) d’épaisseur. Étaler la moitié de la garniture sur la pâte déroulée. Rouler la pâte en un gros rouleau serré, en commençant par le côté long. Trancher les biscuits d’environ 1/4 à 1/2 pouce (0,5 à 1 cm.) d’épaisseur.

Maria - Pet de Soeur 003

Pas les pets de sœur de votre mère ça là!

Placer les tranches à plat sur des plaques à pâtisserie tapissées de papier parchemin et cuire au four pendant environ 22-25 minutes ou jusqu’à ce que les « pets » soient dorés. Pendant la cuisson du premier lot de « pets », répéter les étapes de roulage de pâte, étalage de garniture, roulage de la pâte en billot et tranchage en bouchées.

Transférer les biscuits cuits sur une grille pour les laisser refroidir.

Peut être conservé dans un contenant hermétique pendant quelques jours ou congelé jusqu’à utilisation.

Crédit Photo:

Maria Vanelli

Lien Connexe:

She Loves Biscotti (Article original, en anglais)

Salami de Chocolat

Eh oui! Ce n’est pas de la viande mais bel et bien du chocolat! En Italie, ce dessert appelé Salame Al Cioccolato est servi avec une crème de mascarpone. Si vous arrivez pas à impressionner vos invités pendant les festivités de fin d’année avec ça, je sais pas ce qui va y arriver!

Initialement, j’avais lancé un message à l’aide sur la page dédiée aux membres de Food Bloggers of Canada et un collègue blogueur du nom de Melville Nicoletta m’avait suggéré sa recette de Salame Al Cioccolato pour mon blog. Impressionné par le résultat et voulant faire un Heston Blumenthal de moi-même, j’ai commencé à jongler avec l’idée et j’en ai jasé avec mon mentor italien, Chef Patty J Smith qui m’a dit que c’était une de ses spécialités et que je pouvais atteindre un résultat similaire et aussi bon avec seulement 4 ingrédients … De la crème, du chocolat, des biscuits et du sucre à glacer.

Allons y!

Salami de Chocolat (Salame Al Cioccolato)

Cette recette vous permet de faire un « salami » d’environ 30 cm. (12 pouces). Les mesures étant plus précises quand on tombe dans la pâtisserie (ou la chocolaterie comme c’est le cas ici), j’utiliserai les grammes et les millilitres.

Ingrédients:

  • 200 Gr. de chocolat noir 70%
  • 200 Ml. de crème 35%
  • 400 Gr. de biscuits type « Petit Beurre »
  • 250 Ml. de sucre à glacer

20181128_235455.jpg

Parfois plus simple peut vouloir dire meilleur!

Préparation:

Dans un grand bol, casser les biscuits en morceaux de la grosseur d’un petit pois. Réserver. Félicitation, vous venez de compléter la partie la plus longue et difficile de cette recette! (La recette de Chef Smit disait de couper les biscuits mais je trouvais que ça rendait les morceaux trop symétriques … Oui je suis un peu obsessif compulsif!)

20181128_235702.jpg

Vous devez mettre tous les biscuits! Même la poussière et les petites miettes!

Dans un bain marie*, casser le chocolat en morceaux et ajouter la crème. Faire bouillir le bain marie et brasser constamment jusqu’à ce que le chocolat et la crème forment une crème chocolatée (appelée ganache). Verser la ganache sur les biscuits et bien mélanger pour que tous les biscuits soient imbibés de chocolat.

20181128_235618.jpg

*Le Saviez-Vous?

Un bain marie est un récipient contenant un liquide destiné à être chauffé, celui-ci servant à faire cuire les ingrédients se trouvant dans un autre récipients par dessus le contenant de liquide.

Ensuite, former un « salami » avec vos mains en pressant fermement la pâte obtenue. Emballer la pâte dans un papier style « Saran Wrap » pour faciliter la formation du salami. En plus, en tournant les bouts, vous reproduirez la texture que l’on peut retrouver sur un véritable salami. (Notez ici que j’ai utilisé du papier parchemin puisque je n’avais pas de Saran Wrap à la maison. Bien qu’il soit possible de le faire avec un papier parchemin, je ne le recommande pas parce que c’est plus difficile qu’avec la pellicule plastique)

20181128_235736.jpg

Un salami en devenir … un salami sucré en plus!

Une fois le salami emballé, placer au réfrigérateur pour une durée minimale de 3 heures le temps de bien laisser la pâte refroidir et se solidifier.

20181128_235810.jpg

Allez au frigo! J’ai hâte de te manger!

Lorsque le salami est bien refroidi, le sortir du frigo et le rouler dans le sucre à glacer. À cette étape, il est possible d’utiliser ses mains pour bien enduire toute la surface du salami. Le résultat final est à s’y méprendre!

Au niveau du goût, l’utilisation du chocolat noir 70% en fait un dessert qui n’est pas trop sucré et ce, malgré la présence de sucre à glacer sur la surface.

Vos invités en raffoleront et en redemanderont sûrement!

20181128_235322.jpg

Du salami pour dessert? Oui!

Trucs et Astuces

Si votre pâte est trop molle (on vise plus ou moins une texture de pain mouillé), ajoutez quelques biscuits. Si au contraire, la texture est trop consistante, refaites une ganache et ajoutez en un peu à la fois jusqu’à la consistance désirée!

Pour une version plus salami encore, considérez l’utilisation d’un chocolat aux piments forts …

Allez-vous en servir à vos invités en cette période de festivités? Restez à l’affût pour d’autres recettes de desserts, amuse-gueules et bouchées pour la période des fêtes!

Du caractère qui réchauffe le coeur

Je relisais l’autre matin le texte d’introduction que Patrick a écrit lorsque je suis devenue une collaboratrice FOOD la Bouffe. Il disait: « Vous pourrez venir prendre une bière avec Marie-Lou. »

Ben faites donc ça! Donnez-moi votre feedback, vos impressions sur les bières que je vous propose dans la section commentaires ci-dessous.

J’ai pour vous cette fois des suggestions de bières rassembleuses pour tous ceux qui aiment les bières très savoureuses avec des effluves de café, de chocolat, de caramel, de vanille et de fumée. Cheers!

Carrick – Scotch Ale
Brasserie Le Naufrageur (Carleton-sur-Mer, Qc)
9,25% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
IBU 28

dav

Regardez-moi cette belle mousse, et cette belle robe, d’un noir intense, opaque. Son étiquette appelle au mystère et à l’aventure. Vous ne serez pas déçus! Sa mousse est crémeuse et sucrée.

Au nez, on sent le café, la crème brûlée, le caramel et la fumée.

Le malt fumé qui la compose est bien présent en bouche et très loin d’être désagréable. On la sent épaisse, soyeuse et surtout, pleine de saveurs! Le caramel rappelle celui de la croûte de la crème brûlée.

À déguster au bord d’un feu entre amis.

Malédiction (Milk Stout) (contient du lactose)
Le Saint-Bock
5% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

cof

Trop facile à boire! Bon stout presque noir.

Ce milk stout au cacao et à la vanille a de quoi surprendre. Il rappelle d’emblée les bonbons au caramel au café au cœur fourré au chocolat. J’ai l’impression de boire mon dessert!

Sa mousse, dense au début puis furtive est veloutée en bouche.

On la déguste avec ou sans guimauves.

Abel Turcault (Scotch Ale forte)
Microbrasserie de l’Île d’Orléans
8% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml

dav

C’est un collègue à moi qui m’avait parlé de cette bière, qui porte le nom de son ancêtre.

Un peu d’histoire: Abel Turcault, était un fermier et un meunier établi sur l’Île d’Orléans en 1668! On lui avait octroyé une terre et lui avait donné le rare et prestigieux titre de maître farinier. Et pour cause, c’était le seul meunier de la place (pour le propriétaire de l’île) et le pain occupait alors une place très importante dans l’alimentation!

Bière brune caramélisée inspirée par les brassins écossais, sa couleur est aussi ambrée et opaque que la bouteille.

Son goût est fort en alcool et mériterait un temps de pause pour s’assouplir un peu. Elle a un potentiel de garde dont la durée m’est inconnue mais j’aimerais attendre 1 an ou 2 avant de la déguster la prochaine fois.

Réincarnation (Berliner Weisse)
Saint-Bock
4% alc./vol. – bouteille de verre ambré – 500 ml
Bière légère

dav

La bouteille indique Ananas et citron. J’étais très curieuse.

Au nez, c’est la prédominance de l’ananas mûr qui rafle toute l’attention. On a envie tout de suite d’y plonger les lèvres.

ERREUR!!!

Son goût est sûr et le citron domine sur tout. L’ananas se fait trop discret et n’est présent qu’en finale. On note aussi des pointes de pomme verte très acidulée.

J’ai été incapable de la finir, elle a fini dans l’évier. Quelle déception! Je m’attendais à plus de sucre ou au moins, moins d’acidité. C’est de loin la pire bière de la Brasserie Saint-Bock que j’ai eu la « chance » de goûter.

Peut-être qu’en modifiant la recette pour en créer une Goose, on aurait un résultat plus intéressant.

La Bièrothéorie avec Marie

IBU: L’IBU (ou International Bitterness Unit) est utilisée par les brasseurs pour mesurer l’amertume de leur bière. Cette mesure est généralement déterminée théoriquement par l’agent d’amertume contenu dans le houblon (une part par million d’isohumulone). Rappelez-vous une seule chose: Plus l’indice IBU est élevé, plus elle sera amère.

Pour les gens qui n’aiment pas la bière, la question de l’amertume revient souvent; c’est souvent la cause de ce dégoût alimentaire. Donc, logiquement, si quelqu’un vous dit qu’il n’aime pas la bière, ne lui suggérez pas d’emblée une IPA, très fortement houblonnée! Allez-y plutôt avec une bière caramélisée comme une scotch ale ou un porter ou encore une NEIPA comme la Milkshake NEIPA de Le BockAle dont je vous ai parlé récemment. Elle est moins amère que sa cousine la IPA et surtout fruitée et juteuse à souhait. Les stouts peuvent également être conseillés, malgré leur IBU souvent élevé, puisque les malts qui les composent déterminent beaucoup plus leur saveur fumée ou caramélisée que le houblon.

Bonne dégustation!

Pain aux Dattes et aux Bananes

On est dimanche soir, je suis entrain de chercher quelque chose de sucré à me mettre sous la dent. Je parcours les Internets à la recherche de l’image qui va me faire saliver quand je tombe sur une publication de Pratico Pratiques qui donne une recette de pain aux dattes et aux bananes. J’ai des bananes trop mûres dans le congélateur et un gros sac de dattes.

Lire plus

Lava Cake

La semaine dernière je présentais un sondage sur la page Facebook de FOOD La Bouffe. Je vous demandais ce quelle serait la prochaine recette entre un Mug Cake ou un Lava Cake. Vous avez votés à 67% pour le Lava Cake alors le voici!

La principale difficulté lors de la préparation du Lava Cake c’est l’étape de la cuisson. Il faut s’assurer d’une surveillance continue afin d’avoir la cuisson parfaite. Lire plus

Pain au Citron Glacé

Pain au Citron

Le printemps passé, je me promenais à Québec en compagnie de mon amoureuse et en marchant sur Grande-Allée, en se dirigeant vers le Vieux, elle m’a demandée pour arrêter chercher un café et un morceau de pain au citron à cette boutique de la grande chaîne de café américaine (St*rbucks). Selon ce qu’elle me disait, je DEVAIS absolument y goûter!

Bon petite parenthèse ici. J’ai jamais eu le désir d’hypothéquer ma maison pour acheter un café, aussi bon soit-il alors, par choix, je n’avais jamais acheté là.

On entre, on achète deux lattés et un morceau de pain au citron à partager. Les lattés, je savais qu’ils étaient chers mais j’ai failli m’étouffer avec ma salive quand j’ai entendu le prix du pain au citron … 4 piastres!? Attend là … 4 f*cking piastres!?

On a reprit la route et on a mangés et bus en marchant vers notre destination. Je dois admettre que le latté était bon et le pain au citron excellent mais je me remettais pas du prix. Inspiré, je regarde mon amoureuse et je lui dis:

« Tu paieras plus jamais 4 piastres pour du pain au citron. Je vais trouver une façon de répliquer cette recette là. »

Deux jours plus tard, je lui apportais un pain au citron (ça c’est presque 10 tranches!). Mes recherches m’ont retournés plusieurs résultats mais un seul expliquait bien le choix de ses ingrédients et le pourquoi. Je vous présente donc ce pain au citron dont vous ne pourrez plus jamais vous passer.

Pain au Citron Glacé (Meilleur que St*rbucks)

Portions: 10 tranches

Ingrédients:
Pain:
3 Oeufs
1 Tasse de sucre granulé
1 Tasse de yogourt grec
1/2 Tasse d’huile de canola
2 Cuillères à table de zeste de citron
2 Cuillères à table d’extrait de citron
1 1/2 Tasse de farine tout usage
2 Cuillères à thé de poudre à pâte
1 Pincée de sel

Glaçage au Citron:
1 Tasse de sucre à glace 1 Tasse
3 Cuillères à table de jus de citron

Note:
Ne pas utiliser d’essence ou d’huile de citron. Le goût ne serait pas assez prononcé pour reproduire l’effet souhaité.

Préparation:
Préchauffer le four à 350°F degrés. Graisser un moule à pain de 9″ x 5″ et fariner. Secouer l’excédent et mettre de côté.

Dans un grand bol, combiner les œufs, le sucre, le yogourt grec et mélanger vigoureusement jusqu’à ce que le mélange soit homogène. Incorporer l’huile en filet en continuant de fouetter. Ajouter le zeste de citron, l’extrait de citron et mélanger. Ajouter la farine, la poudre à pâte, le sel et mélanger jusqu’à ce qu’il soit incorporé. Ne pas trop mélanger. Il se peut que dans le mélange il reste des morceaux et c’est ainsi.

Verser le mélange dans le moule à pain préparé. Lisser le dessus et mettre au four pour 50 minutes. Dans les 10 dernières minutes de cuisson, poser un papier d’aluminium en tente par dessus le pain et remettre au four pour terminer la cuisson. Piquer le pain avec un cure-dent. Si ce dernier en ressort sec ou avec seulement quelques miettes de pain, il est prêt. Permettre au pain de refroidir sur une grille un minimum d’une heure ou jusqu’à ce que le pain soit froid au toucher. Si le pain est encore trop chaud, le glaçage fondera et coulera sur les côtés.

Pendant que le pain refroidit, dans un petit bol, ajouter le sucre à glacer et ajouter le jus de citron en fouettant jusqu’à ce que le mélange soit lisse. Il est possible d’ajouter du sucre à glacer pour une consistance moins liquide. Verser le glaçage sur le pain froid et laisser figer. Au choix, il est possible de refaire du glaçage à verser sur les tranches au moment de servir.

Ce pain peut être gardé à température pièce dans un contenant hermétique pour environ 5 jours et au congélateur jusqu’à 6 mois. Au frigo, ce pain à tendance à sécher.

Ce pain au citron goûte le ciel! Et au fait … elle n’a plus jamais dépensée pour du pain au citron.