La Chaufferie de Granby, littéralement chaleureuse !

Bonjour à tous!

Dernièrement j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir visiter la Chaufferie de Granby. Une distillerie épatante qui vaut largement le détour. En plus, j’avais la chance d’avoir comme guide le distillateur en personne, Vincent Van Horn! Non mais quel nom cool!

Vous n’avez pas idée comment j’étais excité et intrigué par cette visite. Voyez-vous, beaucoup de distilleries québécoises achètent leur alcool de base en Ontario et la retravaillent avec des arômates pour en faire du Gin « Québécois ». Exactement comme vous pouvez le faire avec les ensembles Ginius vendu dans les boutiques spécialisées.

Plusieurs personnes de l’industrie m’ont dit que partir directement de la céréale, sans acheter par l’Ontario était pratiquement impossible soit pour des raisons financières ou bien pour les défis techniques que sa implique.

Presqu’aussi garni que mon « rack » à épices! – Patrick

Et bien c’est là que Vincent Van Horn et la Chaufferie viennent changer les règles en créant a partir de grain local leur propre alcool. Véritablement du Grain à la bouteille!

Vous comprenez maintenant mon excitation de rencontrer de tels artisans!

Note
Loin de moi l’idée de « basher » sur les distilleries québécoises qui utilisent des bases d’aclcool produits en Ontario! Notre industrie de la distillation est très jeune au Québec mais progresse à pas de géant! De plus, c’était excitant pour moi de voir le processus entier!

Le Grain
Vincent a choisit de travailler avec du seigle, la fameuse céréale qui a fait la réputation des whiskys canadiens au 19ème Siècle, surnommé alors « Rye ». Cette céréale un peu tombée dans l’oubli renaît dans les Cantons de l’Est grâce à la distillerie et aux agriculteurs qui récoltent maintenant plus de 120 tonnes de seigle biologique par an. Et oui, le seigle en plus de pousser rapidement au Québec, n’a besoin d’aucun pesticide. Un véritable retour aux sources pour notre agriculture.

Non mais c’est tu beau ça? Pas les gars là … Les alambics! – Patrick

La Distillerie
Quand je vous parlais plus haut de défis techniques et bien sachez que le seigle est la céréale la plus dur à travailler pour un distillateur. Mais a l’aide de ses trois rutilants alambics, Vincent Van Horn laisse parler son talent et son expérience pour transformer le grain de seigle en Vodka ainsi qu’en Gin.

Les Produits

Lemay Vodka
Techniquement, une vodka est sensé être un alcool neutre sans goût ni saveurs… pas très inspirant pour un distillateurs. C’est pour ça que la Chaufferie nous envoie ailleurs avec sa Vodka Lemay (nommée ainsi, en l’honneur d’un des actionnaires qui aimait la Vodka). On a droit à une vodka ronde en bouche, presque crémeuse. Félicitations à Vincent Van Horn pour la qualité de son distilla. La bouche est légèrement sucrée puis on sent un côté presque citronné qui nous livre une finale chaleureuse, bourrée d’épices dû à l’utilisation du seigle. J’adore ce style de « Vodka » qui goûte quelque chose et qui n’est pas anesthésié pas la filtration.

Le Gin Furlong
Comme je l’ai mentionné dans un de mes précédents articles, j’aime les gins plus classiques et donc amateur de London Dry Gin. Et donc je peux vous dire que j’ai grandement apprécié le Furlong. On laisse beaucoup de place au genévrier, mais qui n’est pas seul. On retrouve aussi la cardamone, la coriandre, la racine d’Angélique et la cannelle qui sont des ingrédients très courant dans ce style et qui livrent beaucoup de saveurs. Par contre, là où le Furlong trouve son style, ces avec se subtil goût anisé, très discret qu’apporte le poivre des dunes. On sent la transition de saveurs en finale où le seigle donne un beau « punch » d’épices. Je résumerais le Furlong comme un London Dry Gin des plus chaleureux parfait pour l’hiver qui approche.

Situé dans une ancienne usine dans le haut de la ville à Granby

Je vous conseille vivement de faire comme moi et d’aller à Granby visiter la Distillerie. La Chaufferie est un endroit magnifique de toute beauté. La section bar à Cocktail vous charmera à coût sûr avec son côté industriel, ses murs en brique rouge et cette ambiance qui rappelle les speakeasy du temps de la prohibition. Même le sous sol, où se trouvent les ravissantes Miki, Mélodie et Véronique (noms des 3 alambics) est plaisant à visiter.

Je voudrais remercier l’équipe de la Chaufferie pour l’accueille et les sourire et particulièrement Vincent Van Horn pour son temps et sa patience durant les …. 3h de visite et d’entrevue. Mais à ma défense, le temps passe drôlement vite avec du bon gin!

Je vous dit à bientôt pour une autre chronique de Tony Whisky!

Cheers !

8 Bouteilles à mettre dans son bar à moins de 35.00$!

Bonjour à tous! Aujourd’hui j’ai envie de vous donner mes 8 bouteilles incontournables à mettre dans votre bar à moins de 35$! Et oui, on peut trouver de petites merveilles même quand on est fauché. De plus, il y en a pour tout les goûts ! Alors attention, c’est parti!

La Vodka

La vodka est le spiritueux le plus vendu sur la planète. Il est donc impératif d’en avoir une bouteille dans son bar. Ma référence est la vodka polonaise Zubrowka! Une vodka aromatisée à l’herbe de bison. Légèrement sucrée, avec un brin d’épices en finale, cette vodka est réellement bonne. Mélangée 50/50 avec du jus de pomme, vous avez un shooter qui goûte dangereusement la tarte aux pommes! En plus la bouteille est facile a trouver, il y a un gros bison dessus et un brin d’herbe dedans!

Zubrowka (CEDC International)
Code SAQ: 00035840
Prix: 27.00$

Vodka Zubrowka

Le Scotch

Spiritueux raffiné, vieilli en Écosse dans la noblesse du bois. Il n’est pas nécessaire de payer une fortune pour un scotch de bonne qualité. Le Famous Grouse est un whisky sans prétention, super bon en cocktail et qui peut facilement être bu sur glace ou simplement comme tel. Ce scotch offre une belle complexité de miel, de vanille, de bois et une finale un peu « punchée ». Si vous le buvez pur, laissez respirer votre verre 15 minutes, le goût d’alcool sera plus adouci et les saveurs ressortiront d’avantage.

Famous Grouse (Edrington Group)
Code SAQ: 13416603
Prix: 30.25$

La Liqueur

Il en existe de toutes sortes et j’ai vraiment eu du mal à choisir. En plus il y a tellement de cocktails qui demandent une liqueur en particulier ou une autre, bref! J’y vais de mon coup de cœur avec la liqueur à la rhubarbe de la Maison Sivo. Faite ici au Québec, cette liqueur est super bien balancée entre le goût surette de la rhubarbe et son côté sucré. Simplement l’allonger avec du cidre mousseux et vous avez un petit cocktail parfait pour vous rafraîchir.

Liqueur de Rhubarbe (Maison Sivo)
Code SAQ: 13831891
Prix: 27.85$

Liqueur de Rhubarbe de la Maison Sivo

Le Bourbon

Alcool national de nos voisins du sud, le bourbon est un whisky de maïs vieilli en fût de chêne neuf. Il y a beaucoup de bon bourbon pas chers, mais le Jim Beam Black est un beau mélange de délicatesse et de force. Ce bourbon se présente en douceur au début, vanille, flocon d’avoine, un léger soupçon de miel … puis peu à peu, le bois arrive, la cannelle s’ouvre en bouche pour une finale bien chaleureuse. Ce beau produit n’est pas cher pour un whisky vieilli entre 6 et 8 ans. Parfait sur glace ou en Old Fashioned.

Jim Beam Black (Jim B. Bean Distilling)
Code SAQ: 11036316
Prix: 30.50$

Le Rhum

L’alcool de l’été, des pirates et des cocktails Tiki ! Étant fan de whisky, j’aime les rhums vieillis et sans saveurs ajoutées. Le El Dorado 8 ans gagne sérieusement à être connu. Boisé, sucré et complexe, il offre vraiment tout ce qu’un rhum doit offrir. Personnellement, je préfère largement le El Dorado 8 ans à son grand frère de 12 ans qui est beaucoup trop sucré à mon goût. Mais ça, c’est mon avis bien personnel!

El Dorado 8 ans (Demera Distillers)
Code SAQ: 12776869
Prix : 31.75$

El Dorado 8 ans

Le Brandy

On connaît tous le célèbre Cognac! Mais en fait, le cognac est un brandy d’origine contrôlée. Alors si vous aimez le cognac ouvrez vos œillères et vous pourriez découvrir de magnifique spiritueux tel le Torres 10 Imperial. Cette alcool de raisin nous vient d’Espagne, où la Maison Torres est un monument en matière de spiritueux. La cuvé 10 Imperial présente un fruit généreux. Le raisin est gourmand. Le bois et les épices donnent une belle profondeur à l’ensemble.

Torres 10 Impérial (Soc. Vinicola Miguel Torres)
Code SAQ: 00094367
Prix: 31.75$

Le Rye

Le rye est un whisky de seigle de tradition canadienne. Celui que je vous présente est selon plusieurs amateurs de whisky le meilleur au niveau rapport qualité/prix du marché, j’ai nommé le Canadian Club 100% Rye! Très goûteux, ce whisky déborde de saveurs. Du poivre, de la cannelle, du clou de girofle et une belle dose de bois complète l’ensemble très chaleureux. Ce whisky est costaud et ne plaira pas à tous, mais pour les fans de rye, je vous le recommande fortement.

Canadian Club 100% Rye (Jim Bean Brands Co.)
Code SAQ: 12592980
Prix: 26.75$

Canadian Club 100% Rye

Le Gin

Eh oui! Le gin est un incontournable du bar et particulièrement populaire au Québec. Mais malgré les super produits d’ici, je vais me tourner vers la vieille Angleterre pour le bas prix.  Mon choix, le Boodles, un véritable classique britannique produit depuis 1845. Le Boodles est frais, simple et sans artifices. Du London Dry Gin à sa plus simple expression, mais très bien fait.  La baie de genévrier est centrale, son goût mentholé et légèrement acidulé est parfait pour un gin tonique.

Boddles
Code SAQ: 12570334
Prix: 32.00$

Voilà qui complète mon top 8 à moins de 35.00$. Ainsi vous pouvez avoir un super bar rempli d’un peu tout pour seulement 237,85$ ! J’ai bâti moi même ma petite collection peu à peu. Commençant avec des produits plus modestes et tranquillement j’ai investis dans des bouteilles plus luxueuses.
(Ok … ma femme n’approuve pas le terme investi mentionné ici!)

Enfin, j’espère que ces suggestions à peu de frais pourront être de belles découvertes.
Sur ce, je vous dit à bientôt pour une autre chronique de Tony Whisky! 

Cheers!

Top 5 du Gin !

Bonjours à tous! 
Comme vous l’avez peut-être vu sur ma page. Mon amie Léa Devault, pro de la mixologie, s’est mise en tête de me convertir au Gin!

Et elle n’a pas hésitée a sortir l’artillerie lourde, soit 15 Gin du Québec et de partout dans le monde. Et croyez moi, il y en avait de tous les styles et pour tous les goûts, mais je n’ai pas succombé au côté obscur de la force!

Y’a des soirées plus dures que d’autres …
– Patrick

Il faut comprendre que la baie de genévrier est le seul ingrédient indispensable pour la mention gin. Après ça, l’imagination est la seul limite de ces alchimistes. Et croyez moi, avec autant de possibilités, l’éventail de saveurs est démesuré. Alors ne vous arrêtez pas à seulement un gin pour vous faire une idée sur cette alcool.

Mais, puisque plusieurs me l’ont demandé, voici  mes coups de cœur du monde extravagant du Gin !

*n’aimant pas les saveurs résineuses de sapin ou d’épinette. Certain gin fort populaire comme le Canopé et le KM12 ne se retrouveront pas ici.

Mention spéciale pour:
Gin St-Laurent: mon gin fétiche pour les dirty martini. Une savante macération d’algues du fleuve a donné une touche iodé et marine à ce gin qui le rend exceptionnel.

Gin Bicolore Panoramix

Panoramix Gin : Petit nouveau de l’Absintherie des Cantons. Ce gin magique change de couleur quand on lui ajoute du citron ou du tonic. Niveau saveurs, ce gin est plus classique, mais la qualité de la distillation le rend vraiment doux en bouche.

Gin Violette

Violette Gin : Distillerie Mariana produit 2 gin. Si le Canopé n’est pas dans ma palette, le Violette lui m’a fait fort impression. De la fleur en veux-tu en v’là! Parfait pour ajouter du printemps dans vos cocktails.

Maintenant mon TOP 5 !

Holy Smoke

5. Gin Holy Smoke : Dry gin aromatisé aux houblons cascade. Au premier abord, ce gin offre un goût plus classique, mais la texture en bouche est feutrée, douce, presque soyeuse. Puis peu à peu, le côté houblonné apparaît. La saveur d’encens donne cette dimension fumé en bouche. Chapeau au distillateur chez Oshlag pour la texture agréable et inégalé de ce gin.

Glendalough

4. Glendalough Gin : Gin irlandais, qui se veut un hommage aux quatre saisons. Vraiment la « twist » en bouche de ce gin est des plus surprenante. Le début est glacé, la menthe poivrée s’exprime de belle façon. Puis, peu à peu, la fraîcheur disparaît dans de l’épice, des notes herbacées et un brin fruitées. Cette transformation de saveur est un véritable succès.

Madison Park Vieilli en Fût

3. Madison Park Vieilli en Fût : comme vous pouvez le deviner ce gin à été vieillit en fût de chêne. La magie du bois a adoucie ce gin pour le rendre divin. La saveur mentholé de la baie de genévrier est bien doucement coucher dans un écrin boisé. La douceur et la complexité sont au rendez-vous. L’amateur de whisky en moi a pris beaucoup de plaisir et décortiquer le travail du fût. Si le gin classique de Madison Park est déjà très bon, croyez moi, vieillit il est décadent! 

Cirka Gin375

2. Cirka Gin375 : Pitié gens de la distillerie Cirka, entendez moi! Vous devez refaire se Gin! Il est incroyable! Très doux et balancé, ce gin regorge de fruits accompagnés d’une touche de pétales de roses. Le côté mentholé est présent, mais en toile de fond. L’ensemble est complexe et se boit tout seul. Les baies sauvages, les fruits blancs, une petite dose d’épices avec toujours non loin la baie de genévrier qui ne disparaît pas trop dans l’ensemble. Bref si vous voyez cette bouteille, sautez dessus!

The Botanist

1. Islay The Botanist : L’amateur de scotch en moi semble avoir reconnue l’âme d’Islay dans ce beau gin Écossais. Wow! Une belle douceur qui ne néglige rien sur la complexité des saveurs. Un gin comme je les aime, bref la baie de genévrier est la pièce centrale. Par contre elle se retrouve au centre d’un bel ensemble de fleurs, d’herbe et de petits fruits des champs. Malgré un large éventail de saveurs, ce gin est délicat et très paisible dans son ensemble. Frais, doux et agréable, cette belle bouteille fût mon coup de cœur de cette belle soirée.

Et pour ceux qui se demandent si la meilleure mixologue de la vieille capitale a réussie à me convertir … Eh bien … Non! Mais j’ai pris beaucoup de plaisir à cette tentative de conversion!

Spiritueux en cuisine!

Bonjour à tous!

Je m’appelle Tony Whisky et c’est un immense plaisir pour moi de vous écrire dans le cadre de ma 1ère collaboration avec Food La Bouffe !

Alors fans de bonne bouffe, laissez moi vous entraîner dans mon monde, celui des spiritueux!  Whisky, cognac, rhum, gin et brandy, bref tout pour la belle vie !

On l’oublie souvent, mais les spiritueux sont de merveilleux ingrédients pour cuisiner. Une bouteille ouverte peut durer des mois et la richesse des arômes peut rehausser bien des plats. Par contre, pour les meilleurs résultats il faut connaître quelques astuces. Et soyez sans crainte, l’alcool s’évapore rapidement à la chaleur et vous ne saoulerez pas vos convives en cuisinant.

Adobe_Post_20190207_191446.jpg

Cet alcool de canne à sucre est déjà connu pour son utilité dans les desserts tels que le baba au rhum. Le sucre très riche dans le rhum lui permet de bien supporter la cuisson et de garder ses saveurs sans peine. L’ananas fait particulièrement bon ménage avec cet alcool de pirates quand on les cuits ensemble. Vous pouvez également le faire flamber avec des fruits tropicaux pour une touche sucrée sans précédents.

Adobe_Post_20190207_191619.jpg

 

Le whisky quand à lui, demande plus de finesse dans son utilisation en cuisine. Les scotchs ont des arômes plus délicats et supportent plutôt mal la cuisson. Je vous conseille d’ajouter le whisky à vos sauces ou à vos plats en toute fin, afin de conserver un maximum de saveur. Il y a aussi, certain scotchs tourbés qui peuvent apporter une divine touche fumée à vos mets pour un effet renversant.

Le bourbon est un whiskey américain qui se marie à merveille avec les sauces BBQ et les grillades. Fait de maïs, le bourbon est plus sucré que son cousin d’Écosse et cela lui permet de garder ses arômes plus facilement même sous le feu du barbecue. Je vous conseille vivement de l’essayer cet été avec votre pièce de viande préférée. La viande rouge se révèle être des plus excellente nappée d’un peu de Tennessee Whiskey.

Adobe_Post_20190207_192504.jpg

Le Gin possède des saveurs particulières. La baie de Genièvre lui apporte cette fraîcheur mentholée qui caractérise tant cet alcool. C’est ce goût particulier qui peut transformer  un granité en pure merveille. Vous pouvez aussi ajouter un filet de votre gin favori à votre vinaigrette pour une explosion de saveurs. Les Gins Québécois sont excellents et leur diversité de saveurs permet une grande polyvalence en cuisine.

Adobe_Post_20190207_193443.jpg

En dernier et non le moindre, le diamant des brandy français, le Cognac! Utilisé majoritairement flambé, cette alcool de raisin apporte des notes fruités aux pâtisseries. Quelques gouttes ajoutées à une crème fouettée peut rehausser n’importe quel désert. Vous pouvez jouer les chefs étoilés et flamber vos crêpes pour obtenir un résultat croustillant et bourré de saveurs.

Voici ce qui complète mon tour d’horizon des spiritueux en cuisine. J’espère que j’ai piqué votre curiosité et que je vous ai donné quelques idées.

Je vous dit à la prochaine pour une autre chronique de Tony Whisky!