Guide de Survie de Tony Whisky

Avec la Pandémie qui secoue la planète et qui a forcée la fermeture des bars, tavernes et discothèques, nous pouvons craindre le pire!

Allons-nous manquer d’alcool!?
De quoi devons nous faire des réserves et quelle bouteille pourrait nous sauver la vie en temps de crise?

Oubliez le vin pour le moment … Ça prend quelque chose d’un peu plus fort! Optez pour le fort, il se conserve longtemps, s’ouvre sans tire-bouchon et peut servir de désinfectant (je ne confirme rien ici). Alors, donc voici pour vous le Guide de Survie Tony Whisky!

Le Gin

Voilà un alcool à privilégier en cas de catastrophe! Depuis l’Égypte ancienne, la baie de Genévrier (ingrédient obligatoire pour du Gin) est reconnue pour ses vertus médicinales. C’est en cherchant un remède à la Peste Noire que l’ancêtre du gin moderne fût inventé! Ça vous dit à quel point le gin est important en cas de Pandémie! En plus, ajouté le à du tonic et vous aurez un cocktail pour vous protéger de la malaria, comme l’a faite la Marine Britannique au 19ème Siècle. N’oubliez donc pas d’ajouter du gin à votre trousse de Survie!

Meilleur remède contre malaria à l’époque …

Le Rhum

Cet alcool des tropiques fût le remède de plusieurs générations de marins. Mélangé à du jus d’orange, l’alcool des flibustiers pourrait vous sauver du Scorbut. Il est également possible de le mélanger à toutes sortes d’épices pour en obtenir un remède miracle, bon nombre de rhums épicés découlent de recettes d’apothicaires. Alors prenez pas de chance et prenez avec vous du rhum blanc, du rhum brun et du rhum épicé!

Mais pourquoi il n’y a plus de rhum?

L’Absinthe

On l’oublie souvent, mais l’absinthe (aussi appelée la fée verte) se voulait à la base une boisson médicinale faite à partir de plantes. Les soldats français dans les années 1800 l’utilisent comme remède à la dysenterie pour leur mission en Afrique. Donc si vous ne voulez pas être pris avec de violentes envies d’aller aux toilettes en pleine crise de papier cul … inscrivez, Absinthe au sommet de votre liste de provisions.

Me semble oui que le chat va boire ça!

La Vodka

Cet alcool translucide a longtemps été utilisé en Europe de l’Est pour ses nombreux bienfaits désinfectants. En plus de garder à l’abri de la rouille les scalpels des premiers chirurgiens, la vodka est également un excellent tonifiant pour la peau. Pas étonnant que les hommes d’Ivan le Terrible s’en soient servis d’après rasage pour s’éviter qu’une coupure vire à l’infection. Donc, oubliez l’alcool à friction et ajoutez une vodka à votre trousse de premiers soins.

Je parie qu’il aurait crié plus fort si il avait utilisé de la Vodka!

Le Whisky

Oui oui! Cet alcool en plus d’être sans gluten à déjà été un remède. Durant la prohibition, certains médecins en prescrivaient à leurs patients comme diurétique bon pour aider les reins. Non, ce n’était pas une excuse pour boire durant l’interdiction … *Tousse tousse*. durant la Seconde Guerre, le système d’aqueduc de Londres était en piteux état et l’eau s’en retrouva affectée. Pour masquer son goût âcre et sa mauvaise odeur, des gens de la haute société y ajoutaient du Scotch! Alors pourquoi avoir une bouteille d’eau quand un peu d’eau du robinet avec du whisky pourrait faire la job?

L’eau pouvait ben goûter bizarre …

J’espère que mon Guide de Survie vous a amusé. Je tiens à préciser qu’il s’agit d’une chronique à ne pas prendre au pied de la lettre, mais que les faits historiques qui y sont mentionnés sont bel et bien véridiques. Alors ne paniquez pas, restez chez vous tranquille et prenez un verre!

Cheers les survivants!
#cavabienaller

Bière et whiskey ou whiskey et bière?

Bonjour à tous!

La plus festive des fêtes est à nos portes et pour célébrer la Saint-Patrick, je vous ai concocté un article totalement Bière et Whiskey!

1. Strong Patrick

Commençons par une bière vieillie en fût de whiskey, la Strong Patrick! Cette super Ale Rousse de style irlandais nous provient de la Microbrasserie Beau’s en Ontario. On a droit à une bière avec une robe rouge éclatante qui est due à l’utilisation d’orge grillé lors du brassage. Cette orge aura également un grand impact sur les arômes et les saveurs.

La Strong Patrick est crémeuses en bouche, on goûte l’orge caramélisé et légèrement grillée. Le fût de whiskey Jameson a infusé de belles notes vanillées à la bière qui balance parfaitement son côté amer. Attention par contre, cette rousse facile à boire est quand même à plus de 6% d’alcool, bref la parfaite bière pour célébrer le Saint Patron des Irlandais.

Pareil!

Maintenant parlons Whiskey! Pas de whisky à l’anglaise, mais bien de whiskey avec un « E » comme l’écrivent les irlandais. Le Jameson Caskmate est un whiskey vieillit en fût de bière qui vaut largement le détour. L’édition IPA est fruités et rafraîchissant à souhait, mais est malheureusement en rupture de stock, au moment où j’écris ces lignes. Par contre l’édition en fût de bière Stout est disponible un peu partout en SAQ et vous ravira avec ça rondeurs en bouche et sa finale aux arômes de café torréfié et de chocolat noir. De plus, il n’y a pas mieux comme whiskey pour se concocter le parfait café irlandais.

Quoi?! On peut cuisiner avec de l’alcool et même parfois en mettre dans ce qu’on prépare

Alors je vous souhaite de belles célébrations (un peu à l’avance cette année pour vous donner le temps de vous préparer!) pour la fameuse Saint-Patrick et je vous reviens bientôt avec d’autres articles 100/100 irlandais!

Alors cheers les farfadets!

la distillerie Wabasso

Bonjour à tous!
Aujourd’hui on parle Gin!

Chaque distillerie est unique et chaque artisan l’est aussi. Quand je visite une distillerie, j’aime discuter avec les producteurs et laisser les sujets venir par eux mêmes.

Chez Distillerie Mariana, rapidement les discussions s’étaient tournées vers les défis financiers de se lancer en entreprise. À la Chaufferie de Granby, Vincent et moi avions parlés de céréale, de seigle et de distillation.

Et bien à Trois-Rivières, j’ai rencontré Guyaume Parenteau, qui parle avec passion des aromates et botaniques qui compose son Gin Wabasso!

Car c’est bien là, la grande beauté du gin! Il n’y a pas de limite, fleurs, racines, fruits, écorce, algues, bref tous peut-être ajouté à la baie de genévrier pour obtenir un gin. D’où l’immense palette aromatique de ce spiritueux.

Dans le cas du Wabasso, on débute avec une méthode classique, alcool neutre, eau de source et des ingrédients comme la coriandre, la cardamome et l’écorce de citron. Des aromates qui font la renommée du gin anglais depuis près de 400 ans.

La Touche Trifluvienne!

Voilà où le gin Wabasso tire sa grande richesse aromatique, les ingrédients d’ici ! Voulant explorer son terroir, la distillerie Wabasso a sue trouver des ingrédients savoureux qui poussent dans la région. Mon grand favori est la fleur de trèfle rouge. Vous savez ces gros pompons roses qui poussent dans les champs, et bien ils donnent un goût renversant au gin Wabasso. J’adore comment Guyaume explique l’apport de saveur de chaque ingrédient. Comment la fleur de trèfle qui nous apport un goût floral presque mielleux (Normal, le miel de trèfle, vient de là dans le fond!). Cette belle fleur rose qui sent la confiture apporte aussi une touche fruitée au gin.

Aussi, afin d’élargir son champ aromatique et ajouter du « punch » les gars de chez Wabasso on optés pour le thé des bois. Un ingrédient qui donne de l’amertume et de l’épice au gin. C’est ce côté plus piquant qui à valu la pastille de goût « épicé » en SAQ au gin Wabasso. Mon fidèle compagnon de route, Zacharie Turgeon, qui a goûté les produits avec moi, était également de cette avis. Moi de mon côté, j’ai vraiment été d’avantage marqué par le côté floral mais chose certaine on a affaire à un gin délicat de type « botanique » qui étale de belles saveurs complexes sans dénaturer le goût du genévrier qui demeure présent en bouche.

Maintenant je dois vous parler d’un second produits qui vaut largement le détour! La liqueur de gin Bourgeon!  Sérieusement, j’ai rarement vu un produit qui porte aussi bien son nom. Ok, je m’explique ; Wabasso a voulu créer un produit a partir de sirop de bourgeon, nom que les acériculteurs donnent au sirop d’érable récolté quand l’arbre sort de sa dormance trop tôt. Ce sirop est légèrement moins sucré, mais chargé de saveurs de l’arbre lui même. La distillerie a donc mélangé son gin, que je viens de vous décrire, à ce fameux sirop et le résultat est divin! Un véritable voyage à la cabane à sucre, mais dans un verre. Au nez, on sent l’eau d’érable qui boue, le bois et la mousse qui dégèle. Au goût, l’érable se déploie, une saveur délicatement boisée se mélange à un goût de sève. Le sucré de l’érable se mélange au mielleux du trèfle et au piquant du thé des bois.

J’adore ce que Wabasso a fait avec sa liqueur Bourgeon. On a affaire à un spiritueux à l’érable, mais qui ne vous tombe pas sur la langue comme une bombe de sucre. On explore des saveurs méconnues d’un produit purement d’ici. C’est grâce au travail d’artisans comme chez Wabasso que les alcools à l’érable pourront gagner leurs lettres de Noblesse.

Je tiens à remercier chaleureusement Wabasso pour la visite, la transparence et la grande passion que Guyaume m’a partagé.

Et tant qu’à passer par Trois-Rivières, j’ai demandé aux filles les plus festives de la ville, les PÉTEUSES DE BROUE (Facebook), une super recette de cocktail afin de mettre Wabasso et Trois-Rivières en valeur, le GG&T (Grapefruit Gin & Tonic)

GG&T (Grapefruit Gin & Tonic) des Péteuses de Broue

GG&T (Grapefruit Gin & Tonic)

Un cocktail tout simple mais tout à fait délicieux!
Temps de préparation5 min
Temps total5 min
Portions: 1 Portion
Auteur: Les Péteuses de Broue

Ingrédients

  • 1 Oz. Gin Wabasso
  • 2 Oz. Tonique
  • Au Goût Glaçons

Décorations

  • 1-2 Unités Pamplemousse en tranches
  • 1 Unité Romarin, branche

Instructions

  • Tu mets des glaçons dans un verre à "long drink".
  • Tu ajoutes les autres ingrédients (gin, tonique).
  • Tu décores avec la branche de romarin et les tranches de pamplemousse.
  • Tu t'écrases à l'endroit de ton choix et tu dégustes …

Un parfait cocktail pour oublier l’hiver et se rafraîchir. Simple, facile à faire et encore plus facile à boire.

Alors sur ce je vous souhaite un beau début d’année et n’hésitez pas à découvrir Trois-Rivières autrement avec les produits Wabasso et le GG&T des Péteuse de Broue!

Cheers!

Idées cadeaux: Tony Whisky

Bonjour à tous!

Noël approche à grands pas et si vous ne voulez pas arriver les mains vides à Noël, il faut magasiner les cadeaux! Alors voici pour vous aider ma liste de Noël qui passe par toutes sortes de catégorie, du gin au cognac en passant, bien sûr, par le whisky !

Whisky

Si le sapin est roi des forêts, le Scotch est probablement le suzerain du whisky. Malheureusement sa bonne réputation, fait gonfler les prix. Mais il y a moyen de s’en sortir à bas prix avec le Aberfeldy 12 ans (Code SAQ 12206461) qui tourne autour 53$. Il offre un goût mielleux à souhait. Parfait pour initier quelqu’un au whisky et toujours plaisant à boire, même pour un connaisseur.

Sinon le Johnnie Walker Green 15 ans (Code SAQ 12591371) à 80$ est un choix sûr si on ne connaît pas très bien les goûts de celui à qui on offre. Ce 15 ans d’âge est doux, mais étonnamment complexe dans son ensemble. Bref un whisky passe partout vraiment bon.

Si vous êtes amateur de scotchs tourbés voici mes trois suggestions.
Le premier est la bouteille qui ma fait découvrir ce monde de fumée, le classique Bowmore 12 ans à environ 60$ (Code SAQ 00330803). Sa fumée est très légère et délicate, se qui laisse une belle place au sel de mer qui s’exprime pleinement.

En second, l’enfant terrible d’Islay le Laphroaig Quarter Cask (Code SAQ 10999938). Cette bouteille à un peu plus de 85$ a vraiment du mordant! Le bois et la fumée explose en bouche dans un nuage de cendre. Un bonheur pour les amateurs de tourbe.

Pour finir en troisième, une bouteille haute gamme vraiment délicieuses, le Kilchoman Loch Gorm à 148$ (Code SAQ 13026082). Le goût de fumée ici s’accompagne de caramel et de sel de mer. Si vous aimez les accords sucrée/salé voici vôtre nouveau vice.

Maintenant tournons nous du côté de l’Irlande! Les irlandais ont le tour de créer des whiskeys rafraîchissants qui sont parfaits pour faire la fête! Le Jameson Caskmate IPA (Code SAQ 13909521) entre directement dans cette description et pour 40$ vous ne serez pas trop triste si la bouteille se termine plus vite que prévu dans un party de bureau.

Sinon à son opposé je vous recommande un whiskey racoleur et chaleureux, le Redbreast 12 ans (Code SAQ 10235663) à 79$. Ce whiskey est un véritable gâteau de Noël avec ses notes d’épices et de fruits confits. Parfait pour accompagner les desserts du temps des fêtes.

Je croise de plus en plus de fans de bourbon. Et il est vrai que le côté qualité/prix des bourbons est très attrayant. C’est pourquoi je vous recommande la gamme Jim Beam pratiquement au complet (Exception du Jim Beam Original à l’étiquette blanche, celui-là oubliez le!). Sinon, le Jim Beam Devil’s Cut avec ses épices est très bon et de même pour le Rye. Ou encore mon favori de la gamme demeure le Jim Beam Black (Code SAQ 11036316). Vieilli le double du temps soit 6 à 8 ans ce bourbon allies douceurs et épices. Belle complexité et à pas cher soit, 30$ la bouteille!

Pour les nombreux amateurs de Jack Daniel, je vous conseille le grand frère du Old N°7 le Jack Daniel single Barrel à 56$ (Code SAQ 00480616). D’une bouteille à l’autre le goût varie, car chaque lot vient d’un baril différent. Je vous promet par contre un whiskey costaud et souvent bien boisé.En plus, la bouteille aura vraiment de la gueule comme cadeau!

Cognac

Passons maintenant à l’autre bout du monde et Parlons de Cognac! La maison Hardy est moins connue mais offre de savoureux produits. Si vous aimez les cognacs plus épicés je vous recommande leur Hardy VSOP, mais je voulais d’avantage vous parler du Hardy VSOP Organic (Code SAQ 12308432) un produit certifié biologique à 80$. Très doux et frais en bouche. Les amateurs de vin blanc devraient apprécier son côté minéral et légèrement acidulé.

Sinon je dois vous parler de ma dernière découverte lors du Salon des Vins et Spiritueux de l’Estrie, le Cognac Réviseur XO 10 ans (Code SAQ 12039666) à 120$. Wow! Vraiment un solide Cognac qui démontre une belle maturité avec ses notes de dattes, de bois et de caramel brûlé. Je sais que 120$ peut sembler chère, mais pour un cognac XO de 10 ans venant de la région de petite Champagne, croyez-moi c’est une aubaine!

Rhum

L’enfant du soleil et des tropiques, le rhum prend peu à peu ses lettres de noblesses. Il y a de magnifiques rhums vieillit à découvrir comme le Matusalem 15 ans qui est sous la barre des 40$, (Code SAQ 11959006). Ce beau rhum au passé cubain est élaboré de nos jours en République Dominicaine. Sa saveur douce et feutrée de mélasse est délicieuse.

Sinon, autre rhum Dominicain qui n’a rien à envier aux autres classes de spiritueux, le fabuleux rhum Barceló Impériale (Code SAQ 11416335) à 50$. Un rhum agricole, fait directement à partir de jus de canne cultivé sur place. Un véritable bijou, pas trop sucré, mais mielleux à la fois. Bref, un rhum parfaitement équilibré qui prouve l’extraordinaire terroir qu’est la République Dominicaine.

Gin

Après avoir été un peu partout dans le monde. Je termine ma liste de façon plus locale avec des produits d’ici. Les gins Québécois ont le vent dans les voiles et il est difficile de faire un choix avec autant de nouveaux et savoureux produits! Avec autant de saveurs différentes, je suis vraiment content que la SAQ ait adoptée des pastilles de saveurs pour nous guider. Bref voici mes deux choix pour Noël !

Le Cirka 375 (Code SAQ 13384365) à 37$. Je comprends même pas pourquoi il reste encore des bouteilles disponibles en SAQ!? Ce gin édition limitée pour les fêtes du 375ème de Montréal est hyper savoureux. Si le Gin Cirka original est plus forestier, j’ai adoré que cette édition nous amène ailleurs, pour une avalanche de fruits. Canneberges, framboises et pétales de roses sont au rendez-vous. Le côté mentholé de la baie de genévrier est présent, mais plus en toile de fond. Donc si vous voyez cette petite bouteille en SAQ … sautez dessus avant qu’il n’y en ait plus !

Mon second choix, le Gin Furlong (Code SAQ 14022497). Comme vous le savez j’ai eu la chance de visiter la Distillerie qui se trouve ici dans ma région, et quel bel endroit. (Vous pouvez trouver l’article détaillé sur le site) Leur gin richement épicé est chaleureux à souhait et parfait pour endurer l’hiver Québécois. En plus, ce bon gin est entièrement fait de Seigle cultivé ici même dans les Cantons de l’Est!

Crème et Liqueur

Je sais pas pour vous, mais chez nous le temps des fêtes rime avec café crème plein d’amour! Et de l’amour y’en a plein dans une bouteille de Saint-Crème de Chez Mariana (Code SAQ 13917766). Ça goûte le sucre à crème et oui, c’est cochon, mais c’est si bon! Alors oubliez les crèmes irlandaise et donnez du goût d’ici à vos réveillons! Alors, Swinge le Saint-Crème dans le fond de la boite à bois!

Si vous trouvez la crème trop riche pour votre diète du temps des fêtes je vous conseille un café Amaretto au Miele, petit nouveau des Spiritueux Iberville (Code SAQ 14182407). Un amaretto qui bien sûr, est sucré et mielleux, mais qui trouve son équilibre avec un léger côté amer qui balance le tout. Cette amertume typique des liqueurs italiens donne une splendide authenticité à cette Amaretto signé Iberville. Parfait pour accompagner un Panettone! Mmmmmm !

Voilà qui complète ma liste de souhait pour Noël. J’espère que ça vous aura donné de belles idées cadeaux. J’ai tenté d’offrir des options de divers origines et à toutes sortes de prix. Je vous souhaite un bon magasinage du temps des fêtes et attention à ne pas boire vos cadeaux avant de les avoir donnés!

Cheers !

La Chaufferie de Granby, littéralement chaleureuse !

Bonjour à tous!

Dernièrement j’ai eu l’immense plaisir de pouvoir visiter la Chaufferie de Granby. Une distillerie épatante qui vaut largement le détour. En plus, j’avais la chance d’avoir comme guide le distillateur en personne, Vincent Van Horn! Non mais quel nom cool!

Vous n’avez pas idée comment j’étais excité et intrigué par cette visite. Voyez-vous, beaucoup de distilleries québécoises achètent leur alcool de base en Ontario et la retravaillent avec des arômates pour en faire du Gin « Québécois ». Exactement comme vous pouvez le faire avec les ensembles Ginius vendu dans les boutiques spécialisées.

Plusieurs personnes de l’industrie m’ont dit que partir directement de la céréale, sans acheter par l’Ontario était pratiquement impossible soit pour des raisons financières ou bien pour les défis techniques que sa implique.

Presqu’aussi garni que mon « rack » à épices! – Patrick

Et bien c’est là que Vincent Van Horn et la Chaufferie viennent changer les règles en créant a partir de grain local leur propre alcool. Véritablement du Grain à la bouteille!

Vous comprenez maintenant mon excitation de rencontrer de tels artisans!

Note
Loin de moi l’idée de « basher » sur les distilleries québécoises qui utilisent des bases d’aclcool produits en Ontario! Notre industrie de la distillation est très jeune au Québec mais progresse à pas de géant! De plus, c’était excitant pour moi de voir le processus entier!

Le Grain
Vincent a choisit de travailler avec du seigle, la fameuse céréale qui a fait la réputation des whiskys canadiens au 19ème Siècle, surnommé alors « Rye ». Cette céréale un peu tombée dans l’oubli renaît dans les Cantons de l’Est grâce à la distillerie et aux agriculteurs qui récoltent maintenant plus de 120 tonnes de seigle biologique par an. Et oui, le seigle en plus de pousser rapidement au Québec, n’a besoin d’aucun pesticide. Un véritable retour aux sources pour notre agriculture.

Non mais c’est tu beau ça? Pas les gars là … Les alambics! – Patrick

La Distillerie
Quand je vous parlais plus haut de défis techniques et bien sachez que le seigle est la céréale la plus dur à travailler pour un distillateur. Mais a l’aide de ses trois rutilants alambics, Vincent Van Horn laisse parler son talent et son expérience pour transformer le grain de seigle en Vodka ainsi qu’en Gin.

Les Produits

Lemay Vodka
Techniquement, une vodka est sensé être un alcool neutre sans goût ni saveurs… pas très inspirant pour un distillateurs. C’est pour ça que la Chaufferie nous envoie ailleurs avec sa Vodka Lemay (nommée ainsi, en l’honneur d’un des actionnaires qui aimait la Vodka). On a droit à une vodka ronde en bouche, presque crémeuse. Félicitations à Vincent Van Horn pour la qualité de son distilla. La bouche est légèrement sucrée puis on sent un côté presque citronné qui nous livre une finale chaleureuse, bourrée d’épices dû à l’utilisation du seigle. J’adore ce style de « Vodka » qui goûte quelque chose et qui n’est pas anesthésié pas la filtration.

Le Gin Furlong
Comme je l’ai mentionné dans un de mes précédents articles, j’aime les gins plus classiques et donc amateur de London Dry Gin. Et donc je peux vous dire que j’ai grandement apprécié le Furlong. On laisse beaucoup de place au genévrier, mais qui n’est pas seul. On retrouve aussi la cardamone, la coriandre, la racine d’Angélique et la cannelle qui sont des ingrédients très courant dans ce style et qui livrent beaucoup de saveurs. Par contre, là où le Furlong trouve son style, ces avec se subtil goût anisé, très discret qu’apporte le poivre des dunes. On sent la transition de saveurs en finale où le seigle donne un beau « punch » d’épices. Je résumerais le Furlong comme un London Dry Gin des plus chaleureux parfait pour l’hiver qui approche.

Situé dans une ancienne usine dans le haut de la ville à Granby

Je vous conseille vivement de faire comme moi et d’aller à Granby visiter la Distillerie. La Chaufferie est un endroit magnifique de toute beauté. La section bar à Cocktail vous charmera à coût sûr avec son côté industriel, ses murs en brique rouge et cette ambiance qui rappelle les speakeasy du temps de la prohibition. Même le sous sol, où se trouvent les ravissantes Miki, Mélodie et Véronique (noms des 3 alambics) est plaisant à visiter.

Je voudrais remercier l’équipe de la Chaufferie pour l’accueille et les sourire et particulièrement Vincent Van Horn pour son temps et sa patience durant les …. 3h de visite et d’entrevue. Mais à ma défense, le temps passe drôlement vite avec du bon gin!

Je vous dit à bientôt pour une autre chronique de Tony Whisky!

Cheers !

Calvados, le temps des Pommes.

Bonjour à tous! Tony Whisky ici pour vous parler du temps des pommes … ou plus précisément du Calvados!

Bientôt, très bientôt, Facebook sera envahi de photos de petites familles qui vont aux pommes. Tous profiteront de la saison pour croquer la belle rouge et pourquoi ne pas littéralement tomber dans les pommes avec ce spiritueux à base de pommes qu’est le Calvados!

Le Calvados nous vient de Normandie. Ayant leurs racines dans cette région, beaucoup de québécois on longtemps gardés ce goût pour cet alcool français. Ma grand-mère, par exemple, aimait bien prendre un verre de calvados ou bien l’utiliser dans sa pâte à crêpes. Aujourd’hui, cet alcool de pommes un peu tombé dans l’oubli, regagne en popularité.

Si une pomme par jour éloigne le médecin pour toujours alors à 100 pommes par bouteille, le Calvados vous fera vivre jusqu’à 100 ans certain! Ha ha ha!

Savant mélange de cidre de pommes et de poires distillées et vieillies en fût, le calvados offre des arômes fruités et gourmands.

La Maison Lecompte offre un 25 ans d’âge qui, avec ses notes de pommes cuites et de cannelle, nous rappelle le goût d’une tarte au pommes sortie du four. Ou bien le 18 ans d’âge, mon petit favori, légèrement acidulé qui donne l’impression de croquer dans une belle pomme verte un brin sucrée.

Lecompte 25 Ans
Code SAQ : 11975971
Prix : 300$

Lecompte 18 Ans
Code SAQ : 11975962
Prix : 170$

La Maison Roger Groult offre un 3 ans d’âge très respectable à un prix plus accessible. Plus jeune et vif, les saveurs de fruits rouge sont sucrées et se termine avec une finale épicée de cannelle.

Roger Groult 3 Ans
Code SAQ : 10276473
Prix : 53$

Le Québec produit également de l’alcool de pommes, mais ne pouvant porter le nom Calvados (qui est une appellation contrôlée) , il porte la mention Brandy de Pommes. La cidrerie Michel Jodoin offre justement un brandy de pomme de 3 ans disponible en SAQ. Très puissant en bouche, il vous réchauffe avec une explosion d’épices. Je le conseille fortement sur glace ou en Old Fashioned.

Michel Jodoin – Brandy de Pommes

L’Heure de Mettre la Pomme à Off (Brandy de Pommes 3 Ans)
Code SAQ: 00577601
Prix: 46$

Il existe également une version XO que je n’ai malheureusement pas eu la chance de goûter qui serait, à ce qu’on m’a dit, une merveille!  Peut-être qu’un jour je passerai à la cidrerie y goûter en personne et je vous en donnerai des nouvelles.

Alors sur ce, bon temps des pommes!  Cheers !

« Phoque » de Colada!

Bonjour à tous!


Pour ma chronique je vous parle de ma petite participation au concours de Piña Colada Soyouthinkyoucanblend, organisé par Bacardi Canada.

Ceux qui me connaissent savent que je ne suis pas mixologue, mais bien un amoureux des Spiritueux. Par contre, malgré ma passion pour le scotch et le cognac je dois vous avouez quelque chose … je suis un fan de cocktail tiki! 
(Et de chemises hawaïennes, au grand malheur de ma femme!).

Tony Whisky et ses chemises hawaïennes …

C’est quoi un cocktail tiki ? Il n’y a pas vraiment de règle claire. Mais il s’agit généralement de cocktails apparus dans les années 30 et popularisés dans les années 50-60. Époque où Elvis tourne son film Blue Hawaï et que tout le monde rêve de partir dans ces îles exotiques.

Les cocktails tiki sont souvent étonnamment complexe et marient plusieurs jus tropicaux à 2 ou même 3 alcools différents. La présentation est également cruciale: Tranches de fruits, ombrelles et tasses en forme de dieux maori sont des classiques. Parmi les cocktails tiki les plus emblématiques on retrouve, le Zombie, le Mai Tai, le Hurricane, le Blue Hawaï et puis bien sûr le Piña Colada, qui est le cocktail national de Puerto Rico.

Tony Whisky et ses chemises hawaïennes … Prise 2

Bref, revenons au concours Soyouthinkyoucanblend de Bacardi canada.
Un concours de Piña Colada où on pouvait suivre, via les médias sociaux, des mixologues inventifs qui prenaient des photos de leur version du Piña Colada. Certains on même littéralement mis le feu à leur cocktail! Il est clair que je n’étais pas de ce niveau (de toute façon, ma femme n’approuve pas que je joue avec de l’alcool et du feu dans notre cuisine).

Mais je me suis quand même follement amusé à créer ma version du Piña Colada dans ma cuisine. De base, faire ce cocktail n’est pas très compliqué. On met tous les ingrédients au mélangeur et « boum » le tour est joué.
Donc, après plusieurs demandes, voici ma version du Piña Colada, le « Phoque » de Colada!

Premièrement, le rhum! En plus d’être le commanditaire du concours, le rhum Bacardi est produit à Porto Rico, berceau du Piña Colada. Alors il est tout à fait de circonstance. Ensuite … vue ma récente visite à la Distillerie Mariana et la découverte de la liqueur d’agrume Zeste, je devais l’ajouter à ce cocktail estival et festif!

« Phoque » de Colada

Un cocktail tiki avec une touche estrienne!
Temps de préparation5 min
Temps total5 min
Type de plat: Cocktail
Portions: 2 Cocktails
Auteur: Tony Whisky

Equipment

  • Robot Mélangeur

Ingrédients

  • 1 Once Rhum blanc Bacardi
  • 1 Once Rhum épicé Oakheart Bacardi
  • 1 Once Liqueur d'agrume Distillerie Mariana
  • 3 Onces Jus d'ananas
  • 3 Onces Lait de coco
  • 2 Gouttes Essence de vanille
  • 4 Cuil. à table Crème glacée à la vanille Coaticook (Il le faut!)

Garniture

  • 1 Unité Banane
  • 1 Unité Cerise au marasquin
  • 2 Unités Tiges de feuilles d'ananas (optionnel)

Instructions

  • Verser tous les ingrédients dans un robot mélangeur et mélanger pour environ 10 secondes.
  • Verser dans un verre de type "Old Fashioned" sur de la glace concassée.
  • Prendre une demie banane, couper la tige de façon à faire une bouche (voir la photo) et y glisser une cerise au marasquin.
  • Décorer de 2 points au feutre noir en guise de yeux et le tour est joué!
  • Optionnel: Ajouter 2 tiges de feuilles d'ananas en guise de décorations additionnelles.

En guise de garniture et de décoration. J’ai eu l’idée (a cause de la crème glacée Coaticook.) de faire un phoque (ou dophin) en banane. Chose que mes enfants adorent.

Tony Whisky et ses … You get the point …

Amusez-vous! Ajuster les ingrédients selon vos goûts. Dosez l’alcool selon votre feeling et relaxez tranquille. Profitez de la fin de l’été et je vous dit à la prochaine pour une autre chronique de Tony Whisky!

Cheers !

Un Zeste de Mariana

Bonjour à tous! Tony Whisky ici pour une nouvelle chronique!

Dernièrement, je suis partie sur la route en direction de Louiseville pour visiter la Distillerie Mariana! 

La raison de cette soudaine envie? L’invitation de Jonathan Couturier à venir goûter un nouveau produit qui sortira bientôt en SAQ! Et oui, une belle primeur pour ceux qui suivent FOOD La Bouffe.

Mais, tant qu’a avoir fait le chemin depuis Sherbrooke, pourquoi ne pas faire le tour du propriétaire?

Jonathan, fût terriblement généreux de son temps. Il m’as tout montré! De l’entrée des marchandises, jusqu’à l’alambic en passant par les nombreuses palettes remplies d’alcool prêtes à être livrées! Car voyez vous, la distillerie Mariana produit pas moins de 8 produits différents et certains comme le Gin Canopé et l’Amaretto Avril sont forts populaires et gardent nos 2 distillateurs très occupé.

Mais malgré tout ce roulement de production, je remarque des détails forts intéressants … comme un fût de brandy, des barils de whisky et des pots Masson de gin aux pamplemousse … Bref, toutes sortes de « tests ».  Jonathan m’explique que plusieurs de ces tests ne dépasseront pas ce stade pour toute sorte de raisons. La rentabilité est souvent ce qui limitera la production de tel alcool. Par contre, malgré son jeune âge et son 75%, j’ai rarement bu un aussi bon brandy! Mmmm j’en salive encore!

Bref ! Revenons à ce qui m’a amené dans la charmante petite ville de Louiseville, le nouveau produit!

Et bien le voilà, une belle liqueur d’agrumes du nom de Zeste.

Tony beaucoup trop enthousiaste avec son Zeste!
– Pat

Le nez est hyper fruité. Le pamplemousse, l’orange et une pointe de citron ressort pour nous donner ce super bouquet vitaminé!

La bouche est sucrée, complexe et vive. On sent une avalanche de fruits tropicaux arriver. Au début, l’orange explose, puis on sent une acidité qui rappelle le pamplemousse senti au nez. Le sucre peu à peu s’éclipse, la touche acide vient faire la transition pour une finale juste un brin amère, juste un peu.

La beauté de cette liqueur est vraiment, à mon sens, sa grande versatilité. Je vous parlais du cocktail Spritz dans mon dernier article. Et bien si les liqueurs amères sont justement trop amères pour vous, la liqueur Zeste peut-être une belle option. Et je ne vous parle même pas de tous ces cocktails qui demandent justement une liqueur d’agrume. Car Zeste est vraiment un beau petit produit 2-en-1. Alors pourquoi ne pas troquer votre bouteille de Cointreau français pour sa cousine québécoise le Zeste ?

Je vous conseille de surveiller les nouveautés en SAQ, cette bouteille orangée est déjà disponible en ligne mais pas encore en succursale. Encore merci à l’équipe de Mariana pour l’invitation et la super visite!

Distillerie Mariana Zeste
Liqueur amère, 750 ml
Code SAQ: 14144398

À la prochaine pour une autre autre chronique en mode estival! Cheers !

Top 5 du Gin !

Bonjours à tous! 
Comme vous l’avez peut-être vu sur ma page. Mon amie Léa Devault, pro de la mixologie, s’est mise en tête de me convertir au Gin!

Et elle n’a pas hésitée a sortir l’artillerie lourde, soit 15 Gin du Québec et de partout dans le monde. Et croyez moi, il y en avait de tous les styles et pour tous les goûts, mais je n’ai pas succombé au côté obscur de la force!

Y’a des soirées plus dures que d’autres …
– Patrick

Il faut comprendre que la baie de genévrier est le seul ingrédient indispensable pour la mention gin. Après ça, l’imagination est la seul limite de ces alchimistes. Et croyez moi, avec autant de possibilités, l’éventail de saveurs est démesuré. Alors ne vous arrêtez pas à seulement un gin pour vous faire une idée sur cette alcool.

Mais, puisque plusieurs me l’ont demandé, voici  mes coups de cœur du monde extravagant du Gin !

*n’aimant pas les saveurs résineuses de sapin ou d’épinette. Certain gin fort populaire comme le Canopé et le KM12 ne se retrouveront pas ici.

Mention spéciale pour:
Gin St-Laurent: mon gin fétiche pour les dirty martini. Une savante macération d’algues du fleuve a donné une touche iodé et marine à ce gin qui le rend exceptionnel.

Gin Bicolore Panoramix

Panoramix Gin : Petit nouveau de l’Absintherie des Cantons. Ce gin magique change de couleur quand on lui ajoute du citron ou du tonic. Niveau saveurs, ce gin est plus classique, mais la qualité de la distillation le rend vraiment doux en bouche.

Gin Violette

Violette Gin : Distillerie Mariana produit 2 gin. Si le Canopé n’est pas dans ma palette, le Violette lui m’a fait fort impression. De la fleur en veux-tu en v’là! Parfait pour ajouter du printemps dans vos cocktails.

Maintenant mon TOP 5 !

Holy Smoke

5. Gin Holy Smoke : Dry gin aromatisé aux houblons cascade. Au premier abord, ce gin offre un goût plus classique, mais la texture en bouche est feutrée, douce, presque soyeuse. Puis peu à peu, le côté houblonné apparaît. La saveur d’encens donne cette dimension fumé en bouche. Chapeau au distillateur chez Oshlag pour la texture agréable et inégalé de ce gin.

Glendalough

4. Glendalough Gin : Gin irlandais, qui se veut un hommage aux quatre saisons. Vraiment la « twist » en bouche de ce gin est des plus surprenante. Le début est glacé, la menthe poivrée s’exprime de belle façon. Puis, peu à peu, la fraîcheur disparaît dans de l’épice, des notes herbacées et un brin fruitées. Cette transformation de saveur est un véritable succès.

Madison Park Vieilli en Fût

3. Madison Park Vieilli en Fût : comme vous pouvez le deviner ce gin à été vieillit en fût de chêne. La magie du bois a adoucie ce gin pour le rendre divin. La saveur mentholé de la baie de genévrier est bien doucement coucher dans un écrin boisé. La douceur et la complexité sont au rendez-vous. L’amateur de whisky en moi a pris beaucoup de plaisir et décortiquer le travail du fût. Si le gin classique de Madison Park est déjà très bon, croyez moi, vieillit il est décadent! 

Cirka Gin375

2. Cirka Gin375 : Pitié gens de la distillerie Cirka, entendez moi! Vous devez refaire se Gin! Il est incroyable! Très doux et balancé, ce gin regorge de fruits accompagnés d’une touche de pétales de roses. Le côté mentholé est présent, mais en toile de fond. L’ensemble est complexe et se boit tout seul. Les baies sauvages, les fruits blancs, une petite dose d’épices avec toujours non loin la baie de genévrier qui ne disparaît pas trop dans l’ensemble. Bref si vous voyez cette bouteille, sautez dessus!

The Botanist

1. Islay The Botanist : L’amateur de scotch en moi semble avoir reconnue l’âme d’Islay dans ce beau gin Écossais. Wow! Une belle douceur qui ne néglige rien sur la complexité des saveurs. Un gin comme je les aime, bref la baie de genévrier est la pièce centrale. Par contre elle se retrouve au centre d’un bel ensemble de fleurs, d’herbe et de petits fruits des champs. Malgré un large éventail de saveurs, ce gin est délicat et très paisible dans son ensemble. Frais, doux et agréable, cette belle bouteille fût mon coup de cœur de cette belle soirée.

Et pour ceux qui se demandent si la meilleure mixologue de la vieille capitale a réussie à me convertir … Eh bien … Non! Mais j’ai pris beaucoup de plaisir à cette tentative de conversion!

Banc d’Essai: Application Birre & Co.

J’ai découvert l’application Birre & Co. lors de ma visite au Festibière de Sherbrooke l’été passé. J’ai installé l’application qui n’était pas du tout stable à ce moment là. J’ai donc donné la chance au coureur et laissé passer quelques mois avant de la retester et de vous en parler.

Pour reprendre les mots de Birre & Co.: Découvre. Localise. Économise.

En gros l’application vous permet de découvrir d’excellentes bières, cidres et boissons de malt, tout en gagnant des offres exclusives et en économisant!

Pour vous parler de l’application et pour en faire la critique, j’ai demandé à mes deux collaborateurs (Marie-Lou et Tony) de se joindre à moi, télécharger l’application, la tester et me faire un compte-rendu de leur expérience. Voici ce qu’ils avaient à dire:

La Critique de Marie-Lou

J’ai testée pour vous cette semaine l’application Birre & Co. Cette appli vous permet de profiter doublement du plaisir de boire vos bières, alcomalts et cidres favoris, avec ou sans alcool.

En effet, non seulement vous permet-elle d’obtenir des remises en argent sur vos achats de bières commerciales, importées ou de microbrasseries mais ces remises en argent sont faites sous forme de dépôt direct dans votre compte une fois le seuil de remboursement atteint en profitant des offres.

À l’aide de la fonction Trouver un Produit, l’application nous dirige vers Google Maps, où l’on peut repérer aisément les commerces près de l’endroit où l’on se trouve qui offrent le produit en question ou même encore simplement visionner les commerces avoisinants susceptibles de vendre de la bière, des alcomalts ou du cidre.

La section Découvrir, quant à elle, contient un catalogue exhaustif de 3602 boissons répertoriées, qu’on peut trier par type, par marque et par pays. La liste est assez impressionnante par sa diversité: on y retrouve des produits québécois et canadiens, mais aussi de partout dans le monde!

On peut y visionner l’emballage pour certains produits de grandes marques. Cet aspect est le seul qui m’ait un peu déplu: Pour cause, j’aurais aimé qu’on y présente toutes les marques avec leurs emballages respectifs! Si j’ai bien saisi à quel public-cible cette appli est destinée, à titre d’amateur de bière, ce ne sont pas nécessairement les bières et alcomalts de grandes brasseries (ex. Molson/Labbatt) qui seront recherchées, prisées, mais bien le produit local, spécial.

Au moment de mon test, les offres qui sont ressorties sont principalement des offres pour des bières de grandes brasseries (Budweiser, Coors Light) ou des bières « importées » distribuées à grande échelle commerciale du type Modelo Especial, Carlsberg, Peroni, Grolsch, etc.

À titre de blogueuse critique amateur amoureuse de bière, le volet qui m’a particulièrement plu dans cette appli est la possibilité d’y noter nos impressions, de monter une liste de bières favorites et de bières à déguster.

Il serait intéressant que l’application nous permette d’échanger nos notes de dégustation avec d’autres amateurs. Je continuerai de la tester pour vous. Bonne dégustation!

La Note de Marie-Lou: 7/10

La Critique de Tony

Birre & Co. est une application disponible sur votre téléphone intelligent qui est incroyable car elle vous permet de sauver de l’argent sur la bière! Son fonctionnement est relativement simple à comprendre, vous consultez sur l’application les différents produits qui vous offrent une ristourne. Vous achetez le dit produit qui vous intéresse et vous envoyez une photo de votre reçu de caisse sur l’application. Ensuite Birre & Co. valide votre reçu (en quelques minutes seulement dans mon cas) et vous cumulez un montant qui quand vous le souhaiterez vous sera envoyé par chèque.

Maintenant, parlons de l’application comme telle. L’interface est très claire et des plus simple. Ça manque peut-être même un peu de design. Bref, cela laisse toute la place aux offres qui sont intéressantes. Vous buvez de la bière de Microbrasserie? Il y a des offres pour vous! Vous souhaitez acheter une 24 de bières? Oui? Il y a des offres pour ça. Vous êtes plus bières importées, paquet de six bouteilles ou format de quatre canettes? Il y a des offres aussi. La publicité est là, mais tourne seulement autour des produits offerts dans l’application donc rien de mauvais goût ou d’envahissant.

Personnellement, j’ai surtout aimé la diversité des offres, les Microbrasseries d’ici sont bien présentes, mais sans écarter les autres types de bière, donc peut-être utilisé en toutes occasions et peu importe le type de bière que vous aimez. Donc fans de Houblon téléchargez sans tarder Birre & Co. pour avoir de belles ristournes sur vos produits favoris !

La Note de Tony: 8/10

La Critique de Patrick

Birre & Co. vous permet c’est de localiser vos bières favorites près de chez vous (via l’application GPS de votre appareil cellulaire) et de bénéficier d’offres exclusives à l’application. Quand vous achetez un produit avec une offre, vous n’avez qu’à prendre en photo votre reçu de caisse et de l’envoyer via l’application. Après un temps de révision (j’ai cru comprendre que la nuit personne ne révisera vos reçus!) vous serez créditer dans votre profil. Lorsque vous avez ramassé 20.00$ en offres que vous avez réclamées, vous pouvez les encaisser via dépôt direct ou via un chèque qui vous sera envoyé par la poste (un peu comme l’application Checkout 51).

J’ai tenté l’expérience et j’ai localisé un produit que je voulais en quittant le travail un soir. Localiser le produit, l’acheter et télécharger mon reçu de caisse m’a prit un total de 7 minutes (excluant le déplacement en auto)!

Au niveau des forces de l’application on y retrouve les offres exclusives, le temps d’apprentissage rapide et la simplicité de l’interface. Mention honorable à la possibilité de commenter les produits et de suivre les produits pour lesquels vous souhaitez une offre.

Au niveau des faiblesses, les produits que l’on recherche sont parfois difficiles voir impossibles à trouver et la photo des produits n’est pas toujours disponible (on y met le logo dans ces cas là).

La Note de Patrick : 7/10

L’application est disponible via Google Play (Android) et l’App Store (Apple)

Lien Connexe:

Birre & Co. (Site Web) (Facebook)